En ce moment
 

Succès grandissant des tiny houses: combien coûte cette "mini maison" avec tout le confort nécessaire?

Succès grandissant des tiny houses: combien coûte cette

Voilà une nouvelle façon de s’envoler, notamment lorsqu’on part en vacances. On les appelle en anglais des Tiny House, des « petites maisons », des maisons miniatures montées sur remorques, mais très différentes des caravanes. Le phénomène débarque chez nous mais vous allez le voir, la légalité reste encore assez floue!

Bienvenue dans la tiny House de Thomas, une micro maison de 20m2, avec tout le confort nécessaire. 

"Bienvenue dans notre première Tiny House! On a une petite cuisine, une petite table, un poêle à bois pour le chauffage en hiver, un coin salon, et à l’étage, une petite mezzanine avec un lit double hyper confortable."


Minimalisme

Moins d’espace à l’intérieur, pour profiter un peu plus de la vie au grand air, en toute simplicité. Comme Thomas, de plus en plus de belges semblent effectuer un retour aux sources.

"On voit de plus en plus de gens qui veulent vivre en Tiny house, voyager en tiny house", remarque Thomas, constructeur de tiny house. "J’ai découvert ca au Canada il y a 3 ans, je me suis dit, "ce truc est génial, il faut absolument ramener ça en Europe!", donc on s’est dit qu’on allait en construire une"

 
Une demande grandissante

Vu le succès du concept, Thomas et sa compagne ont décidé de lancer une entreprise de construction pour répondre à la demande grandissante en Wallonie, comptez entre 20 et 80.000 euros, selon les matériaux souhaités.

"On a des clients qui aimeraient habiter dans une tiny house, d’autres aimeraient agrandir leur maison en injectant une cabane dans leur jardin", explique Sofia, responsable communication de l’entreprise. "D’autres voient seulement la partie business, ils aimeraient exploiter leur terrain avec du logement alternatif".


Flou juridique

Petit bémol : en Belgique, il n’est pas encore permis de se domicilier dans une maison miniature, même si les demandes ne cessent d’augmenter en réponse, entre-autres, au prix de l’immobilier.

Vos commentaires