En ce moment
 
 

Vaccination: 2 millions de doses injectées en 1 mois, la Belgique dans le TOP 3 européen

Vaccination: 2 millions de doses injectées en 1 mois, la Belgique dans le TOP 3 européen
(c) RTL INFO
 
CORONAVIRUS
 

"Nous avons atteint un nouveau cap: 4 millions de doses. Nous sommes parvenus à injecter 2 millions de doses en un peu moins d'un mois soit l'équivalent du premier trimestre de cette année. La campagne bat son plein. Selon le classement de l'ECDC, La Belgique est le 3e pays européen à avoir administré le plus de premières doses de vaccin proportionnellement à sa population", a annoncé Sabine Stordeur, la responsable de la Task Force Vaccination lors de la conférence de presse du centre de crise. "Pour autant, il nous reste encore beaucoup de travail, notre priorité consistant à vacciner complètement avec les deux doses un maximum de citoyens résidant en Belgique", a-t-elle ajouté.

Objectif de plus de 1 million de doses chaque semaine en juin

"Le nombre de vaccinations complètes devraient connaître un coup de boost, d'une part avec la vaccin Johnson & Johnson qui ne nécessite qu'une seule dose pour offrir une protection complète, d'autre part grâce à l'administration de la 2e dose d'AstraZeneca à toutes les personnes qui ont bénéficié d'une première dose il y a trois mois", a déclaré Sabine Stordeur.

"Si on comptabilisait une moyenne de 400.000 injections en avril, nous devrions atteindre un niveau de 600.000 à 700.000 vaccinations en mai. En juin, nous tablons sur une augmentation plus importante encore avec 900.000 à 1,2 million doses administrées en moyenne chaque semaine", s'est encore réjouie la "madame vaccin francophone".

Immunité collective dès le début de l'été ?

"Nous attendons de franchir le cap des 70% (NDLR: proportion considérée comme assurant une immunité collective de la population) des personnes adultes vaccinées avec au moins une dose. Selon les projections actuelles, cela arrivera entre fin juin et fin juillet. Nous sommes donc bien en ligne avec le timing ambitionné au lancement de la campagne. Cette projection et bien entendu théorique. Elle dépend de la livraison des vaccins, la stabilité des règles d'administration des différents vaccins, mais aussi et surtout l'adhésion de la population à la vaccination", a encore expliqué Sabine Stordeur.

 




 

Vos commentaires