En ce moment
 
 

Le métier d'agents de sécurité de féminise: "Il y a des tâches que seules les femmes peuvent exécuter" (vidéo)

En 5 ans, le nombre d'agentes de gardiennage aurait doublé parce que le métier ne repose pas uniquement sur la force mais bien, avant toute chose, sur le contact et les capacités d'accueil.

De plus en plus de femmes se dirigent vers les métiers du gardiennage, car ce n’est plus seulement la force physique qui est mise en avant du côté des recruteurs, mais aussi l’intelligence, la capacité à désamorcer une situation conflictuelle…

"On ne cherche pas que des hommes musclés. Les femmes ont de l'empathie, de la diplomatie. C'est pour ça qu'on veut aussi engager des femmes", explique Hélène Draye, recruteuse chez Securitas.

Hélène travaille comme agent de sécurité depuis 1 an. Elle confirme que c’est le contact qui prime dans son métier de tous les jours. "Il faut être accueillant, agréable. Nous, on parle avec tout le monde. Les patrons, les employés, les gens de la cuisine", raconte Charlotte, agent de sécurité.

Entre 2014 et 2019, le nombre de femmes agents de sécurité a quasiment doublé chez Securitas. Elles étaient 400 il y a 5 ans. Elles sont près de 800 employées aujourd’hui.

"Il y a des fonctions, des tâches, que seules des femmes peuvent exécuter, ajoute Hélène Draye. Par exemple, la fouille. C'est la législation. Les hommes fouillent les hommes. Et les femmes fouillent les femmes."

Le personnel féminin représente 21% des salariés chez G4S qui fait le même constat : le nombre de femmes recrutées augmente chaque année.

Vos commentaires