En ce moment
 
 

Vous êtes locataires en Wallonie: voici ce qui change pour vous à partir du 1er septembre

Le Parlement de Wallonie a approuvé la réforme du bail d'habitation en mars dernier. Celle-ci entre en vigueur le 1er septembre et contient plusieurs mesures phares.

- Extension du bail d'habitation à d'autres types de biens, légers ou "alternatifs", comme les yourtes, les containers, les péniches, les cabanes ou encore caravanes.

- Les délais de préavis sont harmonisés : trois mois pour le preneur, six mois pour le bailleur. Il sera toutefois possible de résilier de façon anticipée un bail de courte durée pour le preneur. Dans le cadre d'un bail étudiant, le preneur pourra par contre, à tout moment, mettre fin au bail moyennant un préavis de deux mois en versant une indemnité de trois mois de loyer au bailleur.

- L'interdiction de la sous-location sans accord écrit et préalable du bailleur est étendue à l'ensemble des baux d'habitation.

- Le bailleur peut demander au candidat-preneur la preuve de paiement des trois derniers loyers.

- De son côté, la responsabilité du preneur pour l'incendie doit être couverte par une assurance.

- Deux régimes spécifiques sont créés: le bail étudiant et la colocation. Pour ce dernier, la réforme imposera une solidarité des colocataires à l'égard du bailleur. Les colocataires seront donc, par défaut, solidairement tenus à l'égard du bailleur de l'entretien, de la constitution de la garantie, du paiement du loyer et des charges, ainsi que des éventuels dégâts et réparations locatifs tant dans les parties privées que dans les parties communes.

- Enfin, tout bail sera désormais obligatoirement constaté par un écrit et l'indexation du loyer ne pourra être appliquée que si le bail a été enregistré.

Vos commentaires