En ce moment
 
 

Entre doutes et délais de livraison: les voitures neuves n'ont plus vraiment la cote chez nous (vidéo)

 
 

Les ventes de voitures neuves sont en chute libre en Belgique. Les concessionnaires souffrent d'un désintérêt des consommateurs, découragés par différents problèmes rencontrés actuellement.

Les conducteurs belges optent de moins en moins pour les voitures neuves. En octobre, le nombre de demandes d'immatriculation a chuté de 35% ! De quoi inquiéter les concessionnaires, qui doivent faire face aux doutes de plus en plus nombreux des consommateurs.

"Il y a moins de véhicules qui sont disponibles sur le marché. Cela diminue les ventes. Les gens se posent la question sur ce qu'ils doivent acheter, le type de motorisation, est-ce qu'ils ont encore besoin d'un véhicule...", confirme Benjamin Abeloos, responsable d'une concession automobile. L'autre problème réside dans les délais de livraison en raison des pénuries. Pour certains véhicules, il faut attendre 8 mois, notamment pour les utilitaires. Certains ont donc augmenté leur stock pour renforcer l'offre. 

Selon la Fédération du Secteur de la Mobilité, la Belgique immatricule autant de voitures qu'en 1985. En revanche, le marché des voitures d'occasion se porte mieux. "Les prix des voitures d'occasion commencent à augmenter. Entre 10 et 15% pour les modèles les plus vendus", précise Filip Rylant, le porte-parole de Traxio, la fédération du secteur de l'automobile. Aujourd'hui, les voitures d'occasion se vendent deux fois mieux que les neuves.


 




 

Vos commentaires