En ce moment
 
 

Le MR, avec ou sans la N-VA? Denis Ducarme s'adresse DIRECTEMENT à Georges-Louis Bouchez: "Tu sais très bien ce qu'on a vécu" (vidéo)

Georges-Louis Bouchez (Délégué général du MR) et Denis Ducarme (ministre des Classes moyennes, des Indépendants et de l'Agriculture) étaient les invités de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI). Les deux MR se faisaient face alors que le second tour pour la présidence de leur parti fait rage. Le dépouillement des voix est prévu le 28 novembre. En attendant, notre présentateur Christophe Deborsu est revenu sur certaines idées des deux politiciens du deuxième plus grand parti francophone.

Le vainqueur de cette élection interne au Mr dirigera le parti et pourra participer aux négociations pour former un gouvernement fédéral. Georges-Louis Bouchez souhaiterait un gouvernement avec la N-VA. "Je souhaite le gouvernement avec une assise démocratique la plus large possible", a précisé le Délégué général du MR. "Avec un paramètre: je veux un lien direct avec l'Open VLD. L'assise démocratique la plus large possible, c'est prendre le premier parti de Flandre (N-VA) et le premier parti de Wallonie (PS). Je souhaite un gouvernement où les premiers partis prennent leurs responsabilités. S'ils ne veulent pas assumer leurs responsabilités, alors nous passerons à d'autres formules. Je ne vais pas commencer en disant que, par principe, je ne veux pas de la N-VA, je ne souhaite pas exclure l'électorat flamand. Ce serait une bombe à retardement dans la maison Belgique".

Pour Denis Ducarme, ce sera plutôt sans la N-VA. "Le pays est à un moment-clé de son histoire. J'ai encore en travers de la gorge le fait que la N-VA a fait chuter ce gouvernement. Si on est dans une situation pareille aujourd'hui, on lui doit ça. Parce qu'elle l'a choisi sur une question électorale. A partir du moment où dans le prochain gouvernement les préoccupations sociales et socio-économiques du MR sont rencontrées, un gouvernement sans la N-VA me va très bien. Je ne fais pas d'exclusives mais cela me va très bien aussi".

"Je trouve que c'est assez injuste de considérer que la N-VA est la seule responsable de la situation actuelle. Depuis mai, il y avait l'occasion de refaire un gouvernement. J'ai la naïveté de penser que c'est plsu compliqué de faire passer nos points socio-économiques avec GROEN qu'avec la N-*VA. On peut le penser mais j'ai du mal à le croire", a répondu Bouchez.

"Je trouve quand même que c'est un peu surprenant", a rétorqué Ducarme. "(En s'adressant directement à Bouchez) Tu sais très bien ce qu'on a vécu. Ils ont fait chuter ce gouvernement. Ils ont pris une responsabilité terrible. Si on en est là sur le plan du budget qui dévisse, on leur doit aussi".

Y a-t-il un favori côté flamand? "On connaît mieux Georges-Louis Bouchez", a indiqué Rik Van Cauwelaert, journaliste spécialisé au journal néerlandophone De Tijd. "On sait qu'il a été proche de Theo Francken, l'assistant de Hendrik Vuye à l'Université de Namur. Cela veut dire qu'il connaît les projets de la N-VA pour la Belgique".

Vos commentaires