En ce moment
 
 

La 5G est-elle dangereuse pour la santé et l'environnement? (vidéo)

 
 

On parle beaucoup de la nouvelle génération du réseau de communication mobile, la 5G. Une technologie essentielle au développement de nouveaux produits interactifs (voiture autonome, maison connectée, robot, etc.). Cet été, l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) a octroyé des licences 5G temporaires à plusieurs opérateurs. Le but, pour le gouvernement fédéral, c'est de pouvoir rapidement passer le pas. Il en va, selon les autorités, de la compétitivité de la Belgique face aux autres pays européens.

Selon de nombreuses études scientifiques, rien ne prouve actuellement que les ondes des réseaux téléphoniques nous exposent à un danger. Mais qu'en sera-t-il si la 5G est diffusée partout? Quelle conséquence pour l'environnement? Et pour notre santé?

"Mon avis, c'est que la 5G va amplifier considérablement la pollution électro-magnétique", a indiqué Paul Lannoye, membre du Groupe de Réflexion et d'Action Pour une Politique Écologique, sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI). "On est déjà plongé dans un bain électro-magnétique important qui provoque des troubles de santé chez les électro-sensibles, donc il ne faut pas en remettre une couche".

Concernant la sécurité, "je n'ai pas seulement peur de l'espionnage chinois car l'espionnage risque d'être généralisé dans une société avec la 5G où tout le monde pourra espionner tout le monde", a-t-il ajouté.

Philippe De Backer, ministre fédéral chargé des Télécommunications (Open VLD), a tenu à répondre sur la question de la santé. "Sur l'impact de la 5G sur la santé, c'est non. C'est clair. On voit déjà qu'avec les micro-ondes 3G ou 4G, il n'y a pas de différence avec la 5G. Tout ça existe déjà, il n'y a vraiment pas de souci. Les normes en Belgique, et notamment à Bruxelles, sont 50 fois plus strictes que les normes internationales que l'Organisation mondiale de la santé (OMS, ndlr) a mis en place. Donc on est vraiment dans une situation où il n'y a pas d'impact sur la santé".

"Pour la sécurité, on a pris des mesures en concertation avec le Conseil National de Sécurité pour éviter l'espionnage de nos réseaux. Si on déroule la 5G, cela aura un impact économique, un impact sur notre société. Oui, il y a beaucoup d'informations qui seront échangées, mais il faut rappeler qu'il y a déjà beaucoup d'informations qui sont échanges aujourd'hui. Il faut pousser la 5G, on a vraiment besoin de ça. Notre pays est au centre de l'Europe, il faut éviter de se retrouver derrière le peloton. Quand? Si on organise la vente aux enchères le plus vite possible, ça prendre encore 9 mois à un an avant d'avoir ça sur votre smartphone", a-t-il conclu.




 

Vos commentaires