En ce moment
 
 

Théorie du Big bang: "Tout le monde croit que c'est un Américain qui l'a écrite alors que c'est un Wallon!"

 
Big bang, Georges Lemaître, Eric Lagadec
 

Ce 22 mai, l'astronomie s'est invitée sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche. Cette semaine, en effet, un événement historique s'est produit pour la science: un trou noir a été pris en photographie pour la toute première fois. 
Et qui dit trou noir, dit big bang. "Toute la galaxie tourne autour de ce trou noir (...) Le big bang, c’est la formation de l’univers qui est en expansion depuis", explique Eric Lagadec, astrophysicien à l’Observatoire de la Côte d’Azur et président de la Société française d’Astronomie et d’Astrophysique. "Ce n’est pas vraiment une explosion, c’est la création de l’univers." 

Cette théorie du big bang est, à tort, associée à des scientifiques outre-Atlantique. Mais Eric Lagadec le rappelle, c'est bien Georges Lemaître, chanoine et professeur à l'Université de Louvain, qui a écrit en premier que "l'univers pouvait être en expansion", après Einstein et sa théorie de la relativité générale. "Tout le monde donne la paternité du big bang à Hubble, un américain, mais Lemaître, un Wallon, l’avant fait avant." Et pour cause: les écrits de Lemaître sur ce phénomène datent de 1927 tandis que ceux d'Hubble datent de 1929. Son nom est pourtant souvent méconnu. "Malheureusement il a écrit en français donc ses travaux ont peu été vus", analyse Eric Lagadec. 

99% des wallons ne savent pas qui est Georges Lemaître

Une réalité que regrettent certains. Didier Colart, directeur de DicoGames, milite pour l'instauration d'une journée Lemaître le 28 mars, jour où le terme "big bang" a été prononcé par la première fois. "99% des wallons ne savent pas qui est Georges Lemaître alors que ça doit être une fierté", se désole-t-il. "Lemaître a fait ses études aux Etats-Unis et a rencontré de nombreuses fois Einstein. C’était un grand scientifique." 

Mais aussi une réalité sur laquelle se penche la communauté scientifique. "L’union astronomique internationale travaille pour la reconnaissance des travaux de Lemaître", a révélé Eric Lagadec.


 

Vos commentaires