En ce moment
 
 

"All I want for Christmas" fait feu de tout bois sous le sapin

La chanteuse américaine Mariah Carey participe à une cérémonie le 17 décembre 2019 à New York à l'occasion du 25ème anniversaire de son tube "All I want for Christmas is you"Angela Weiss
 
 

Non seulement ce tube de 1994 de Mariah Carey revient au top des charts, mais "All I want for Christmas is you" est toujours autant repris, en piano nu chez Chilly Gonzales ou en créole chez Perle Lama.

C'est ce titre de 26 ans d'âge qui a été le plus streamé dans le monde ce week-end (plus de 12 millions de téléchargements samedi et dimanche) sur la plateforme Spotify. Et ce hit est au sommet du fameux baromètre américain Billboard, pic déjà atteint l'an dernier à la même époque. La diva américaine s'est d'ailleurs réjouie sur ses réseaux sociaux du "succès durable de cette chanson".

Qu'est-ce qui peut expliquer un tel retour au premier plan ? Une présence incontournable dans les playlists sur les plateformes à cause du mot "Christmas" ? La rediffusion inévitable à cette période de l'année du film "Love actually", avec Hugh Grant, dont une des scènes finales repose sur ce morceau ?

Sans doute, mais Chilly Gonzales, artiste érudit qui propose des ateliers musicaux pointus ("Gonzervatory" en anglais, soit "Gonzervatoire"), a sa méthode pour voir se qui se cache sous le capot de refrains sur toutes les lèvres.

- "Version atomique" -

"Jouer (des chansons) au piano réduit la musique à sa version atomique (à un atome, ndlr), expliquait-il récemment à l'AFP. Certains morceaux ne passent pas le test, car on se rend compte que leur succès est lié à leur production (effets ajoutés en studio, ndlr) ou à la personnalité ou à la voix de la chanteuse, du chanteur". A contrario, "All I want..." passe l'épreuve avec brio et se retrouve - en version piano dénudée - sur son dernier album, sorti mi-novembre, "A very Chilly Christmas", ce qui se fait de mieux cette année au rayon album de Noël revisité.

La Martiniquaise Perle Lama - qui assura les premières parties de Corneille - vient de reprendre "All I want... " en créole ("Pou Noël") et a aussi sa petite idée sur la longévité du néo-standard. "Il y a un côté nostalgique dans cette chanson, qui rappelle des temps heureux, explique la chanteuse à l'AFP. Et puis, avec le temps, les gens ont l'impression que cette chanson leur appartient. Avec ma version créole, elle appartient maintenant à tous les Caribéens, certains m'appellent même +Mariah Careybéenne+ (rires)".

"Dans cette période difficile, avec le Covid-19, sortir cette chanson, c'est aussi dire qu'il faut s'autoriser à fêter Noël et sourire", poursuit celle qui sera en 2021 coach sportif/animatrice sur la chaîne TV Trace (Tropiques/Caraïbes).

- Version punk -

Le message de la chanson, universel ("Tout ce que je veux pour Noël c'est toi"), a déjà trouvé de nombreuses transpositions, comme quand des supporters de Joe Biden l'ont diffusée lors d'un rassemblement en novembre, une séquence d'ailleurs retwittée par Mariah Carey.

"All I want..." est devenue matière à reprises innombrables, enfournée à toutes les cuissons et même mise sur un grill punk par le groupe My Chemical Romance au début des années 2000. Mais au-delà des ré-interprétations en pagaille, le titre et sa chanteuse - ici co-autrice aux côtés de Walter Afanasieff, signature courue - ont aussi été dilués dans la pop culture. Ainsi, pour lancer le remix disco - et de Noël - d'une de ses nouvelles chansons, "Nous", Julien Doré s'est servi de l'accroche "All I want for Christmas is Nous" sur ses réseaux.

Et alors qu'ils viennent de lâcher un mini-album de chants de Noël, les grinçants Wriggles la citent également dans leur titre "George Michael" (décédé le 25 décembre 2016): "Je suis le plus grand fan de George Michael/Et le 25.12 moi je fais la gueule/Rien à Mariah Carey de votre fête de boomers/Je commémore la mort du plus grand des chanteurs".


 




 

Vos commentaires