En ce moment
 
 

Le Pavillon de Milan devrait débuter sa seconde vie avant fin 2020 à Namur

(Belga) Depuis septembre 2018, le Pavillon belge de l'exposition universelle de Milan (2015) est reconstruit à Namur, sur l'esplanade située en haut de la Citadelle. Plutôt que fin octobre 2019, le chantier devrait finalement être terminé en février 2020, a indiqué jeudi la Ville. Les aménagements intérieurs dureront ensuite six à huit mois, en vue d'une inauguration avant fin 2020.

Initialement, les travaux devaient débuter en 2017. En raison notamment de la nécessité d'excaver des terres contenant des métaux lourds, ils n'ont finalement pu commencer qu'en septembre 2018. Besix, responsable du chantier, avait alors annoncé un délai de 14 mois pour la reconstruction du Pavillon. Ce sera finalement un peu plus, puisque la fin du chantier est désormais espérée pour février 2020. "Le bâtiment avait été conçu aux normes italiennes pour une durée de vie de six mois et un autre usage", a expliqué le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot. "De nombreuses adaptations ont donc dû être réalisées et toutes n'avaient pas pu être anticipées." "Beaucoup de matériaux ont dû être remplacés. Comme le climat n'est pas le même ici qu'en Italie, il a aussi fallu revoir tout le système de chaufferie", a-t-il donné à titre d'exemples. Une fois le Pavillon reconstruit, il faudra encore compter six à huit mois pour terminer les aménagements intérieurs. Cela amène donc à une inauguration en septembre 2020 au plus tôt. Dessiné par Patrick Genard, architecte namurois de renommée internationale, le Pavillon avait été primé à Milan dans la catégorie "Design et matériaux du bâtiment". Il a été acquis par la Ville de Namur pour 3,6 millions d'euros grâce à des subsides de la Wallonie. L'objectif est d'en faire "une vitrine des nouvelles technologies wallonnes". Trônant sur l'esplanade de la Citadelle namuroise, il s'étendra sur 2.500 mètres carrés. On y trouvera principalement des salles d'exposition. La gestion du lieu a été confiée à l'ASBL Kikk, dont la mission est d'établir des passerelles entre l'art, les sciences, la culture et les nouvelles technologies. Cette association organise notamment le Kikk festival à Namur. (Belga)

Vos commentaires