PPDA sur scène "pour faire aimer la musique classique au plus grand nombre"

PPDA sur scène
PATRICK KOVARIK

A l'affiche du Casino de Paris, l'ex-vedette de l'info Patrick Poivre d'Arvor va incarner un metteur en scène d'opéras à la rencontre de ses compositeurs préférés dont Mozart et Bach, dans un spectacle inédit en France destiné "à faire aimer le classique au plus grand nombre".

Du 17 avril au 15 mai, "Patrick et ses fantômes", concept à succès né au Québec associant concert et théâtre, mobilisera un orchestre de 25 musiciens et cinq comédiens dont Patrick Poivre d'Arvor.

Destiné à un public familial peu habitué aux salles de concerts, ce spectacle a pour ambition de démythifier les grands airs classiques par des saynètes, mêlant mystère et fantaisie.

PPDA qui a mis en scène ces dernières années plusieurs opéras en plein air dont Don Giovanni, convoquera dans ses songes les "fantômes" de Mozart, Bach, Beethoven et Satie pour des apartés anachroniques, tandis que l'orchestre jouera leurs oeuvres les plus emblématiques.

"Depuis longtemps, j'ai une vraie passion pour la musique classique. J'ai découvert à Montréal ce spectacle à la fois ludique et pédagogique", a expliqué à l'AFP le journaliste.

"Avec cette troupe pétillante, il y a une intention magnifique: faire aimer la musique au plus grand nombre grâce à une narration, des interprétations accessibles, des anecdotes et des rebondissement permanents", a-t-il ajouté.

"J'aime beaucoup l'idée de transmettre. C'est l'une des très belles missions du journaliste. Pour faire aimer la musique classique, il ne faut pas être cuistre ou pédant en s'adressant seulement à des initiés", a estimé PPDA qui depuis plusieurs années anime une émission quotidienne sur Radio Classique.

Patrick Poivre d'Arvor, 70 ans, a entamé en 2016 une inattendue carrière de comédien dans le rôle d'un pédopsychiatre à l'affiche de la pièce "Garde alternée" évoquant l'adolescence en difficulté.

Vos commentaires