En ce moment
 
 

Rap: Booba et Kaaris se donnent rendez-vous à Bâle

Rap: Booba et Kaaris se donnent rendez-vous à Bâle
Booba sur une des scènes des Vieilles Charrues le 18 juillet 2019 à Carhaix-Plouger dans le FinistèreLOIC VENANCE

Presque un an jour pour jour après leur violente bagarre à Orly, les rappeurs Booba et Kaaris ont trouvé une date pour le combat de MMA censé régler leurs différends, qui se tiendra le 30 novembre à Bâle, en Suisse, a indiqué la salle de spectacle.

Le combat "Booba-Kaaris est confirmé le 30 novembre", a indiqué mercredi à l'AFP un membre de l'équipe de St Jakobshalle, la deuxième plus grande salle de Suisse, pouvant accueillir plus de 9.000 personnes.

"Les places bientôt en vente sur Ticketcorner.ch, restez connectés !", peut-on lire sur le compte Instagram de Booba (4,1 millions d'abonnés), montrant l'affiche du combat d'art martial qui sera interdit aux moins de 18 ans et se déroulera dans une cage octogonale, propre au MMA, activité sportive prohibée en France.

Tout en muscles et en tatouages, celui qu'on surnomme "le duc de Boulogne", de son vrai nom Élie Yaffa, tourne le dos à Kaaris, arborant ses fameuses lunettes noires, sur l'affiche de ce combat attendu depuis des mois par les fans.

Plusieurs dates et lieux ont déjà été évoqués (au Luxembourg, en Belgique, en Tunisie...) pour le combat censé mettre fin au clash permanent que se livrent les deux rappeurs sur les réseaux sociaux.

Sur une vidéo postée sur Instagram, Kaaris (3,1 millions d'abonnés) affirme avoir reçu et signé le contrat de ce combat attendu par les fans. "RDV le 30 novembre pour la purge", lance-t-il à Booba, qui lui a répondu dans une story, en postant sa réservation d'hôtel à Bâle (pour le 29 novembre) et le hashtag #laseuleissue.

Le rappeur de Sevran (Seine-Saint-Denis), de son vrai nom Okou Gnakouri, a promis mercredi la tenue prochaine d'une conférence de presse à Paris et a convié son adversaire, en le défiant.

Kaaris et Booba avaient été condamnés à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende pour leur bagarre à l'aéroport d'Orly. Début août 2018, les images de cet affrontement violent entre les deux hommes et neuf de leurs proches, en plein hall d'aéroport et devant des passages éberlués, avaient fait le tour des médias et réseaux sociaux.

A l'issue des faits, les deux rappers avaient été placés durant trois semaines en détention provisoire.

Vos commentaires