En ce moment
 

Restauration en public et en ligne pour "La Ronde de nuit" de Rembrandt

Restauration en public et en ligne pour
Un visiteur admire "La Ronde de nuit" de Rembrandt au Rijksmuseum à Amsterdam le 4 avril 2013Koen van Weel
Internet

Le Rijksmuseum d'Amsterdam a annoncé mardi qu'il allait restaurer "La Ronde de nuit" de Rembrandt sous l'oeil du public et retransmettre en direct l'opération en ligne.

Ce projet inédit, d'un montant de plusieurs millions de dollars, débutera en juillet 2019 et permettra aux amateurs d'art d'assister à un travail habituellement mené dans l'ombre.

Les délicats travaux de restauration seront accessibles au regard des quelque deux millions de personnes qui viennent chaque année admirer le chef d'oeuvre de Rembrandt, un tableau qui date de 1642 et trône dans la galerie d'honneur du musée.

La restauration pourra également être suivie centimètre par centimètre en ligne.

"+La Ronde de nuit+ de Rembrandt est l'un des tableaux les plus connus dans le monde et nous devons le conserver pour les générations à venir", a déclaré à l'AFP le directeur général du Rijksmuseum, Taco Dibbits.

"Plus de deux millions de personnes viennent chaque année voir +La Ronde de nuit+, c'est un tableau que tout le monde aime et nous pensons que le monde entier a le droit de voir ce que nous en faisons", a-t-il ajouté.

L'oeuvre avait été restaurée pour la dernière fois il y a quarante ans, après avoir été vandalisée en 1975 par un homme souffrant de troubles psychiatriques qui l'avait tailladée à coups de couteau.

Depuis, les experts ont constaté l'apparition d'un voile blanc sur certaines parties du tableau, en particulier autour de la zone endommagée par les coups de couteau, décolorant la représentation d'un petit chien.

Rembrandt Van Rijn avait reçu en 1642 une commande du capitaine de la milice bourgeoise d'Amsterdam Frans Banninck Cocq pour portraiturer les officiers et membres de sa milice. Selon M. Dibbits, c'est le premier tableau de ce genre montrant un tel groupe en action plutôt que dans une pose statique, ce que la restauration va souligner.

"Les travaux de conservation sont effectués en général à huis clos mais il s'agit d'une peinture tellement importante que nous avons pensé que le public, qui en est propriétaire, avait le droit de les regarder", selon M. Dibbits. "Nous voulons partager ce moment très important".

Vos commentaires