En ce moment
 
 

Troy Kotsur, un acteur sourd qui a su se faire entendre

 
 

Troy Kotsur est entré dans l'histoire dimanche en devenant le premier acteur masculin sourd à remporter un Oscar grâce à un second rôle, tout en humour et sensibilité, de père de famille grognon mais aimant dans le film indépendant "CODA".

Sourd de naissance, l'Américain âgé de 53 ans était déjà reconnu depuis des décennies en tant qu'acteur de théâtre, avec de grands rôles à Broadway sur son CV. Au cinéma, il avait surtout été remarqué jusqu'alors pour son rôle dans "Le nombre 23", avec Jim Carrey en vedette.

Sa performance dans "CODA" aux côtés de Marlee Matlin, la seule autre artiste sourde à avoir eu un Oscar (pour "Les Enfants du silence" en 1987), lui vaut désormais une place à part dans le monde du cinéma.

"Je ne peux pas croire que je suis ici", a-t-il dit en langage des signes en recevant sa statuette, remise par l'actrice Youn Yuh-jung.

Il a dédié sa récompense "aux personnes sourdes, aux gens de CODA et aux personnes handicapées", applaudi en langue des signes par Hollywood. "C'est notre moment."

A sa famille, il a déclaré, visiblement très touché: "Regardez-moi, je l'ai fait! Je vous aime, merci."

Troy Kotsur l'a emporté dimanche soir sur ses quatre concurrents: Ciaran Hinds ("Belfast"), J.K. Simmons ("Being the Ricardos"), Jesse Plemons et Kodi Smit-McPhee ("The Power of the Dog.")

Dans "CODA" - acronyme de "Child of deaf adult" qui signifie littéralement "enfant entendant de parents sourds" - il incarne Frank Rossi, petit patron pêcheur américain dont l'activité est menacée autant par la bureaucratie que par le changement climatique.

Hormis sa fille lycéenne, les autres membres de la famille sont sourds eux aussi et se débattent comme ils peuvent dans un monde où ni les travailleurs ni les autorités ne font beaucoup d'efforts pour comprendre ceux qui ne peuvent entendre.

La famille Rossi dépend donc grandement de leur fille Ruby (jouée par la révélation Emilia Jones) qui jongle comme elle peut entre les traductions en langue des signes et ses propres aspirations.

Ruby est passionnée par la musique, un monde assez étranger à ses parents, sauf peut-être à son père qui aime écouter à fond du gangsta rap parce qu'il a "le cul qui vibre".

- "Faire enfin partie de la famille" -

Remake du film français "La Famille Bélier" d'Eric Lartigau (2014), "CODA" avait fait sensation lors de sa présentation au festival de Sundance en janvier 2021. Il s'était arraché aux enchères, finalement acheté par Apple TV+ pour le montant record de 25 millions de dollars.

Troy Kotsur, figure du Deaf West Theater de Los Angeles et connu aussi pour des rôles à la télévision, a multiplié les récompenses depuis lors.

Il a notamment reçu le mois dernier le prix du meilleur acteur dans un second rôle décerné par le syndicat des acteurs américain (SAG Awards). "Maintenant, j'ai vraiment le sentiment de faire enfin partie de la famille", avait-il lancé.

"Je connais ce que vous connaissez tous: ce que ça fait d'être un acteur qui crève de faim. J'ai dormi dans ma voiture. J'ai dormi dans mon vestiaire dans les coulisses. J'ai squatté des canapés, et tout ça. Vous savez ce que c'est, pas vrai?"

Troy Kotsur avait aussi remercié Apple pour "avoir cru en nous autres acteurs sourds et nous avoir donné des vrais rôles d'acteurs, qui se trouvent être aussi sourds".

Comme son personnage dans "CODA", Troy Kotsur est marié à une actrice elle aussi sourde, avec laquelle il a une fille entendante, Kyra. Une relation dans laquelle il dit avoir puisé pour le rôle qui lui a fait gagner cet Oscar.


 

Vos commentaires