En ce moment
 
 

L'assistant vocal de Google passe à la vitesse supérieure: que peut-on faire avec le Nest Hub, un OVNI high tech ?

L'assistant vocal de Google passe à la vitesse supérieure: que peut-on faire avec le Nest Hub, un OVNI high tech ?
google, Les tests de Mathieu

Google déploie enfin son matériel en Belgique, quelques années après les autres pays. Tout devait commencer avec un assistant vocal intelligent belge (donc francophone et néerlandophone). Il est arrivé en mai dernier, place aujourd'hui aux enceintes qui exploitent le mieux cette technologie: le Nest Mini (59€) et le Nest Hub, un ovni dans le monde des objets connectés. Explications.

L'assistant Google, je vous en ai déjà parlé. Officiellement disponible depuis le mois de mai 2019 en Belgique (français et néerlandais), il était déjà accessible aux francophones qui se procuraient une enceinte équipée (une Sonos One, par exemple). J'avais d'ailleurs évoqué les assistants vocaux (Alexa d'Amazon et le Google Assistant) en détails dans cet article.

Si je devais résumer en une phrase: Google Assistant répond à certaines de vos questions (recherche, météo), réalise certaines tâches (diffuser des radios internet ou de la musique de Spotify, maintenir une liste de course, lancer un minuteur) et surtout, contrôle votre maison intelligente (si vous avez des ampoules, des thermostats, des prises connectées). Une fois que vous le maîtrisez, cet assistant vocal peut vous faire gagner pas mal de temps. Notez bien qu'il comprend le langage courant et que vous pouvez lui donner des instructions de différentes manières (exemple: les requêtes "diffuse de la musique jazz", "joue cette chanson de jazz" ou "mets du jazz" produiront le même effet).

Un Nest Mini (59€) et un Nest Hub (129€)

Ce qui est nouveau en cette fin d'année 2019, c'est que Google commercialise désormais officiellement ses propres enceintes équipées de l'Assistant dans notre pays. Il s'agit d'abord de la deuxième version du modèle basique, baptisée Nest Mini depuis que la division smart home Nest (thermostat, caméra) a été intégrée complètement dans l'écosystème Google. A 59€, c'est une porte d'entrée abordable dans le concept proposé par le géant américain du numérique.

L'autre appareil lancé simultanément dans notre pays, c'est le Nest Hub (129€), qui a la particularité de doter l'assistant de Google d'un écran, pour afficher un tas de choses que je vais vous détailler. Et vous allez le voir, c'est beaucoup plus riche comme expérience…

A quoi sert l'écran du Nest Hub ?

Le Nest Hub est un concept inédit, difficile à décrire en une ligne. Car s'il est basé sur une enceinte intelligente équipée de Google Assistant, le fait qu'il ait un écran change la donne.

Premièrement, et c'est plus qu'un détail: il affiche votre requête sous forme de texte. Si vous êtes devant, ça permet de voir si l'assistant vocal de Google a bien compris ce que vous avez dit après "Ok, Google". Au fur et à mesure que vous parlez, il corrige la phrase affichée pour qu'elle ait le plus de sens possible. Et il ne se trompe pratiquement jamais, finalement. Pour l'utilisateur un peu frileux, cette fonctionnalité est rassurante:

L'autre intérêt de cet écran, c'est d'afficher des éléments relatifs à la requête.

Sous forme passive ou de commande: vous demandez une chanson sur Spotify, et la pochette de l'album s'affiche ainsi que la durée (idem avec la création d'un rendez-vous). Si vous avez un Google Chromecast ou une TV équipée d'Android, vous pouvez également lui dire "Joue Peaky Blinders sur Netflix dans le salon". J'ai essayé, c'est immédiat et donc assez pratique :

Sous forme un peu plus interactive: vous allumez "toutes les lampes du salon" et apparait un contrôleur pour modifier l'intensité, par exemple. Ça fonctionne aussi en demandant une recette de cuisine: le Nest Hub détecte les ingrédients et les étapes d'une recette qu'il trouve sur internet et les affiche de manière très claire (mais il faut chaque fois dire 'Ok, Google: étape suivante', ce qui est un peu fastidieux) :

nest_hub011

Sous forme de vidéo, en demandant à l'assistant de mettre une vidéo sur YouTube (c'est le seul player utilisable, par ailleurs). C'est très pratique pour une recette de cuisine, l'endroit préféré du Nest Hub selon moi. J'ai dit: "Trouve une vidéo d'une recette de quatre quarts, et il a lancé celle qu'il jugeait la plus pertinente, issue de la chaîne YouTube 750 grammes. Vu qu'il est possible de dire "Mets en pause" et "Reprends la lecture", c'est finalement un moyen très pratique de cuisiner. Autre résultat vidéo: si vous avez des caméras de surveillance Nest, vous pouvez en afficher le flux à la demande :

nest_hub012

Le tactile à la rescousse

Au-delà de l'affichage de résultat, l'écran est tactile et peut se contrôler avec le doigt. Pour gérer le volume et quelques autres fonctions du Hub, il faut faire un geste à partir du bord inférieur, vers le haut (il y a aussi des boutons à l'arrière qui permettent de contrôler ce volume).

En revanche, si vous faites le geste inverse (du bord supérieur vers le bas), vous affichez la liste des appareils connectés de votre maison. En choisissant par exemple le thermostat du salon, vous pouvez contrôler la température de la maison. C'est très pratique si vous n'avez pas l'envie ou la possibilité de parler à voix haute à votre enceinte, qui sert alors de télécommande tactile pour toute la domotique.


 

Enfin, l'écran de veille du Nest Hub est paramétrable. Vous pouvez afficher vos dernières photos (si vous utilisez l'application-galerie Google Photos sur vos smartphones et ordinateurs), des horloges ou encore la météo.

Voilà pour l'essentiel des fonctionnalités supplémentaires offertes par cet étonnant objet, qui selon moi rend l'Assistant Google plus souple, plus pertinent, plus facile à utiliser. Toutes ces fonctions sont appelés à évoluer, certaines à disparaître, en fonction des mises-à-jour de l'Assistant et de l'enceinte.

Et la qualité du son ?

Un petit mot sur la qualité du son. Vu la taille (le Nest Hub est finalement assez petit), le poids et le prix, il ne faut pas se plaindre de la qualité du son. Le manque de basses est assez flagrant, surtout quand je le compare au Sonos One qui est juste à côté. Mais globalement, c'est suffisant pour une cuisine ou un petit salon. Je ne m'en servirais pas pour une petite soirée entre amis, car si on gonfle trop le volume, ça crachote assez vite.

En revanche, via l'application Home qui sert à le configurer, il est possible de changer la sortie son: une enceinte Bluetooth ou un autre élément de votre environnement Google Home (un Chromecast relié à une TV, une enceinte Bluetooth, etc). Ils ont pensé à tout.

Un dernier mot sur la possibilité d'appel audio/vidéo. Ils sont possibles avec tous vos contacts qui utilisent l'application Duo de Google, qui est un genre de Facetime. Amusant: à partir de l'application Google Home, vous pouvez appeler votre Nest Hub, donc votre famille a priori. Vous ne les verrez pas (juste le son car pas de caméra sur le Hub, contrairement au Hub Max qui n'est pas en vente en Belgique), mais ils vous verront:

nest_hub015

Le Nest Mini fait toujours le job

Cela peut vous paraitre paradoxal, mais pour une première expérience avec Google Assistant, je vous recommande ce Nest Hub: il ne coûte pas très cher (129€) et permet de mieux comprendre et se familiariser avec le potentiel de cet assistant vocal, tout en étant beaucoup plus riche au niveau des fonctions et de l'interactivité. Au final, il est plus facile d'utiliser l'assistant vocal de Google grâce au support visuel et au recours aux commandes tactiles dans certains cas. Il trouvera tout son sens dans une cuisine, typiquement sur un appui de fenêtre au-dessus du plan de travail, où il sera à portée de doigt.

En revanche, les Nest Mini (59€) sont très pratiques à utiliser dans toutes les autres pièces de la maison, comme une chambre, un hall d'entrée, un salon. Bien entendu, comparé au Nest Hub, le Mini est plus limité dans les réponses et les interactions. Sa puissance sonore a été améliorée par rapport au premier Google Mini, mais ça reste un son d'ordinateur portable, globalement, donc sans aucune basse. Sur une table de nuit, ça peut servir, mais pour mettre de la musique dans un salon, ce n'est pas terrible.

L'intérêt du Nest Mini est donc plus lié au contrôle de votre maison connectée, et c'est pratique de pouvoir le faire d'un peu partout dans la maison. Il répondra également à toutes vos questions (et Google, n'oubliez pas, sait tout), et réalisera des tâches basiques comme mettre un réveil ou un minuteur.

Conclusions

Vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas expérimenter les assistants vocaux, qui peuvent s'avérer très utiles, même s'il faut prendre l'habitude de leur parler pour mieux les cerner. Essayez, vous n'avez rien à perdre à part un peu de temps, et c'est gratuit. Vu qu'Amazon traîne à s'implanter officiellement dans notre pays et à y vendre son matériel, c'est du côté de Google qu'il faut se tourner actuellement pour une expérience "belge" et garantie sans bug.

Le Nest Mini est le moins cher des appareils lancés pour la première fois par Google dans notre pays. A 59€, il n'offre pas un son très convaincant pour mettre l'ambiance dans un salon, mais il est discret et fait office de compagnon vocal pour contrôler vos objets connectés, répondre à vos questions et vous assister dans certaines tâches.

Le Nest Hub a été une petite révélation pour moi. Son potentiel est énorme. Bien sûr, je ne suis pas un utilisateur lambda et j'ai beaucoup d'objets connectés dans la maison, mais Monsieur et Madame Tout le Monde pourront facilement se rendre compte de l'intelligence avancée de l'assistant vocal de Google. Ils pourront même la voir sur l'écran tactile de 7 pouces, qui décuple l'interactivité et facilite l'utilisation générale de l'assistant. Le son pour la musique est également de meilleure facture, sans être exceptionnel. A 129€, c'est sans aucun doute LE gadget idéal à mettre sous le sapin pour les curieux.


 
 

 

 

Vos commentaires