En ce moment
 
 

Facebook fait appel à l'agence Reuters pour détecter de fausses informations

Facebook fait appel à l'agence Reuters pour détecter de fausses informations

(Belga) Des journalistes de l'agence de presse anglaise Reuters vérifieront les contenus diffusés sur les plateformes de Facebook, a annoncé l'agence mercredi. Elle rejoint ainsi le programme de vérification des faits par des tiers du réseau social américain.

Quatre journalistes de Reuters tenteront de débusquer les informations fausses ou trompeuses qui circulent sur Facebook et Instagram. Ils vérifieront des contenus en anglais et en espagnol, pour le public américain. L'agence contrôlera l'authenticité de titres d'actualité, de photos, vidéos ou autres contenus publiés par les utilisateurs des réseaux sociaux. En échange, Facebook apportera un financement au service de vérification de faits de Reuters, créé récemment. Les résultats de ce "fact-checking" seront publiés sur un blog nommé "Reuters Fact Check". La pression s'accentue pour que Facebook limite les fausses informations et les tentatives de manipulation qui circulent sur ses différentes plateformes, en particulier pendant la période de campagne pour la présidentielle qui commence aux Etats-Unis. Facebook a par ailleurs annoncé mercredi avoir bloqué trois nouvelles campagnes qui cherchaient à influencer l'opinion publique, dont une liée aux services de renseignement russes, rapporte l'AFP. Les autres campagnes concernent l'Iran et la Birmanie. La compagnie américaine a lancé un programme de vérification des faits par des tiers en décembre 2016, désormais rejoint par Reuters. L'initiative compte 25 partenaires dans différents pays. (Belga)

Vos commentaires