En ce moment
 

Grand sommet sur l'intelligence artificielle en Chine: que pourront faire les robots du futur ?

Grand sommet sur l'intelligence artificielle en Chine: que pourront faire les robots du futur ?

Les robots vont-ils rendre, un jour, notre travail à tous dispensable ? On sait que l'intelligence artificielle n'en est qu'à ses débuts et que nous devrons tous bientôt, particuliers et entreprises nous adapter. Sur le sujet, c'est la Chine qui est pionnière. Une conférence se tient en ce moment sur l'intelligence artificielle à Shanghai. Thibaut Balthazar.

L’entrée d’un monde à part, un lieu où se joue en ce moment l’avenir de l’humanité. Ici, un seul mot sur toutes les lèvres : intelligence artificielle. "Dans le futur, aucune entreprise ne pourra travailler sans intelligence artificielle, explique Robin Li, directeur général du moteur de recheche ‘Baidu’. Penser à la façon de les mettre en pratique est capital pour les entreprises. Plus tôt elle se mettra à l’intelligence artificielle, plus vite elle se développera".


Robot-garçon de café ou robot-traducteur

Dans les salons, les robots se mettent au service des êtres humains. Ils servent le café ou jouent le rôle de traducteur entre le mandarin et l’anglais. Un peu plus loin, un écran-miroir renvoie une imagerie robotique. "Lorsque je me déplace, il y a une variété de points qui vont et viennent dans de nombreuses positions. Ces points en 3D se coordonnent avec la musique et le son d’ambiance. La machine détecte et suit des mouvements" précise une spécialiste.


Plus de 100 milliards d'euros d'investissements d'ici une grosse dizaine d'années

La Chine est pionnière dans la conquête de l’intelligence artificielle. Elle va investir 130 milliards d’euros dans ce secteur en 2030. C’est donc tout sauf un hasard si Shangai a été choisie pour tenir cette conférence mondiale, chargée de déterminer quelle sera la place future de l’intelligence artificielle dans notre société. "J’aimerais soulever ces questions : comment éviter que l’intelligence artificielle soit nuisible à l’individu humain ou à nos intérêts entiers? L’intelligence artificielle peut-elle permettre au plus grand nombre de personnes de l’utiliser à l’avenir? Peut-il être réparé et réparé par lui-même ?" s’interroge Ma Huateng, le directeur général de l’entreprise ‘Tencent’.

Le sommet sur l’intelligence artificielle se termine ce mercredi soir. 40 pays sont représentés.

Vos commentaires