En ce moment
 

Jeux vidéo: les gamers ont rendez-vous à Poitiers pour le week-end de Pâques

Jeux vidéo: les gamers ont rendez-vous à Poitiers pour le week-end de Pâques
Les amateurs de jeux vidéo en réseaux se regroupent à Poitiers (centre) pour la 19e "gamers assembly" pour trois jours à partir du 31 mars 2018 Ci-contre, la première coupe du monde de jeux vidéo au ALBERTO BOS
Internet

Revendiquant le titre de plus grand rendez-vous annuel en France des amateurs de jeux vidéo en réseau, la 19e "gamers assembly" se tient les trois jours du week-end de Pâques à Poitiers.

Pionnière du e-sport qui rassemble aujourd'hui plus de 7,5 millions d'adeptes en France, l'association organisatrice FuturoLAN se vante d'avoir réussi à édifier depuis l'an 2000 "la plus grande et la plus ancienne LANParty de France", ses compétitions de jeux vidéo en réseau ayant rassemblé l'an dernier quelque 2.000 joueurs, professionnels et amateurs. Sans compter quelque 21.000 visiteurs.

Cette année, la Gamers Assembly proposera 17 tournois PC ou consoles sur trois jours dans les Grandes Arènes du parc des expositions de Poitiers. Une web-TV retransmettra gratuitement la quasi-totalité des tournois sur internet, avec 45 heures de direct annoncées, et "les réactions à chaud des joueurs".

A la clef pour les vainqueurs de ces 17 tournois, des prix totalisant quelque 75.000 euros, sur des jeux comme "League of Legends", "Fortnite Battle Royal", "Hearthsone" ou "Rainbow Six Siege".

"Les joueurs professionnels sont aujourd'hui considérés au même titre que les sportifs de haut niveau à la notoriété établie, à l'instar des footballeurs", notent les organisateurs dans leur présentation.

Ce rassemblement, imaginé par deux frères poitevins passionnés, tente aussi de briser l'image du "geek" crispé sur sa console de jeu violent, et d'ouvrir le monde du jeu vidéo sur l'extérieur.

Ce grand rendez-vous se veut donc aussi ouvert aux simples amateurs ou néophytes: un grand "espace famille" se penchera cette année sur les activités pédagogiques et intergénérationnelles.

Signe du murissement du esport, un "trophée des seniors" est d'ailleurs au programme pour la neuvième fois et l'espace "retrogaming" triple de surface par rapport à l'an dernier.

Cette année, une zone sera aussi dédiée au handicap, "ayant pour but de mettre en lumière l'accessibilité des jeux vidéo pour les personnes en situation de handicap".

Désormais incontournables, plusieurs "cosplays" sont organisés, nom anglais de ces concours hauts en couleurs où les participants se déguisent pour incarner leur personnage de jeu préféré.

Plus sérieux, les "Poitiers e-sport meetings" réuniront l'ensemble des professionnels qui échangeront sur l'avenir du secteur.

Auréolée du succès du Futuroscope, la communauté urbaine du Grand Poitiers mise sur cette compétition depuis sa première édition, et annonce devenir cette année "la première collectivité territoriale à sponsoriser une équipe e-sport qui participera ainsi à sa première compétition officielle".

Vos commentaires