En ce moment
 
 

Les tests de Mathieu - Ventilateur, rafraîchisseur, climatiseur: comment choisir le bon appareil pour refroidir une chambre en été ?

Les tests de Mathieu - Ventilateur, rafraîchisseur, climatiseur: comment choisir le bon appareil pour refroidir une chambre en été ?
 
Les tests de Mathieu

Entre 19€ et 679€, j'ai testé trois appareils qui prétendent vous rafraîchir en été. Un ventilateur, un rafraîchisseur et un climatiseur portable De'Longhi. Avec des résultats très, très différents.

Si l'été belge n'est pas (encore) caniculaire en 2020, nous subissons depuis quelques années de plus en plus de périodes de fortes chaleurs. Et très souvent, quand les prévisions météorologiques s'affolent, les Belges se ruent en magasin pour acheter de quoi rafraichir une pièce, généralement la chambre située à l'étage, voire dans le toit.

On le sait, la précipitation est rarement de bon conseil, et s'accompagne souvent d'un choix réduit en magasin, et de prix plus élevés…

Dès lors, j'ai testé pour vous 4 moyens de rafraîchir une chambre pendant la nuit, et vous allez le voir, le prix est souvent proportionnel à l'efficacité. Au moins, vous saurez avant d'acheter, et idéalement vous achèterez AVANT l'annonce d'une canicule.

1. Le bon vieux ventilateur, (DOMO, 19€)

On commence par les petites bourses. En dessous de 20 euros, difficile de trouver autre chose qu'un ventilateur. Rappel important: il ne rafraichit PAS l'air, il ne fait PAS baisser la température. Il vous donnera une simple impression de fraicheur grâce à son souffle constant, et ça pourrait vous aider à vous endormir. Généralement, le ventilateur est plutôt silencieux et souffle assez fort, même au niveau de puissance minimale. Privilégiez un modèle avec rotation automatique, car il n'est pas très agréable d'avoir un souffle continu quand on s'endort.

Si vous avez une prise connectée chez vous, utilisez-là pour, par exemple, éteindre automatiquement le ventilateur après 2h. En espérant qu'entretemps, la nuit ait pu rafraichir votre chambre via une fenêtre ouverte…

  • Rapport prix-prestation: EXCELLENT, c'est bon marché et ça donne une impression de fraicheur (tant que ça tourne)
  • Rapport bruit-prestation: BON, le petit moteur qui fait tourner l'hélice est discret
  • Refroidissement de la pièce: INEXISTANT, fatalement


 

2. Le rafraichisseur d'air, (DOMO, 99€)

C'est sans doute la moins bonne idée de ce comparatif. Même si le nom est flatteur, le "rafraîchisseur d'air" n'est pas très efficace. J'ai utilisé un modèle moyen de gamme, et son fonctionnement est plutôt basique: il s'agit d'une soufflerie qui tente de refroidir l'air en utilisant un bac d'eau froide. Ce réservoir est situé dans le bas de l'appareil: on le remplit d'eau régulièrement et on pense, surtout, à placer les deux petits pains de glace dans le congélateur tous les matins. Car ce sont eux qui vont garder l'eau relativement froide. Quand on referme le réservoir, on se rend compte qu'un genre de petite pompe descend dedans pour faire remonter l'eau froide et faire passer l'air soufflé dans la pièce à travers un tampon qu'elle garde humide.

C'est un refroidissement "par évaporation": le souffle qui assèche le tampon va chercher les calories pour faire passer l'eau à l'état gazeux, et donc ça "refroidit". La fonction "rafraîchissement" est donc liée à une humidification de la pièce, il faut le savoir, ça n'arrange pas tout le monde (car chaud + humide = pénible).

Venons-en au fait: ça refroidit, ou pas ? Pas vraiment, non… En le faisant fonctionner 2h dans une pièce à 26,1 degrés, en début de soirée, la température est passée à 25,7 degrés. Vu que le soleil se couchait et que la température extérieure baissait automatiquement, on peut conclure que le refroidissement de la pièce est quasiment nul. Donc, comme pour le ventilateur, il faudra le faire fonctionner en permanence pour rafraîchir la pièce. Notez qu'il y a deux filtres pour capturer les poussières, l'air sera donc un peu assaini.

  • Rapport prix-prestation: MOYEN, ce n'est pas trop cher mais ça ne refroidit pas vraiment
  • Rapport bruit-prestation: MAUVAIS, même en mode "nuit", c'est plus bruyant qu'un ventilateur, alors que ça souffle moins fort
  • Refroidissement de la pièce: TRÈS, TRÈS FAIBLE


 

3. Le climatiseur portable, (De'Longhi Pinguino EL-92, 679€)

Bien entendu, quand on parle de refroidissement d'une pièce, il est logique de penser à la climatisation. Peu répandue dans les maisons belges (où habituellement, on n'a que quelques jours de forte chaleur par an), les climatisations sont très populaires dans les pays chauds (ou aux saisons plus marquées). J'ai réussi à me procurer pour ce test un exemplaire qui a tout son sens pour nos régions: un climatiseur portable, qu'on utilisera uniquement lors des journées très chaudes, et qu'on rangera le reste du temps. Il s'agit du De'Longhi Pinguino EL-92, qui a la particularité d'avoir un mode "silencieux", idéal pour une chambre. 

Le fonctionnement d'un climatiseur, pour faire simple, est identique à celui d'un frigo. Il expulse l'air chaud et le remplace par de l'air froid à l'aide d'un gaz (en circuit fermé!) qui se compresse ou se décompresse à l'aide d'un petit "moteur". Corollaire important: il faut, pour installer un climatiseur (même un portable comme celui de mon test) une sortie pour évacuer l'air chaud, sinon ça ne sert à rien. L'appareil est fourni avec un tuyau pour amener l'air chaud vers l'extérieur. En Belgique, contrairement aux Etats-Unis, il n'y a pas vraiment de fenêtre coulissant verticalement (c'est pourtant la meilleure manière de placer facilement l'évacuation du tuyau, à l'aide des accessoires fournis). Deux options s'offrent alors à vous: laisser la fenêtre entrouverte et y faire passer le tuyau à l'aide de l'embout affiné (c'est pas top, mais ça fonctionne), ou faire un trou. J'ai fait un trou vers un grenier très mal isolé, qui ne craint donc ni la chaleur ni l'accumulation d'humidité (ce n'est pas idéal, mais vu que ça ne sert pas souvent, ça n'a pas d'importance). Notez que le tuyau ne sert pas à aller chercher de l'air frais, mais bien à évacuer de l'air chaud. En hiver, ce trou peut être bouché à l'aide d'un capuchon fourni.

Le reste, c'est de l'électronique: choix de la température, etc. De par son principe de fonctionnement, et contrairement au rafraîchisseur d'air, le climatiseur assèche la pièce, car il expulse de l'air humide (jusqu'à 32 litres par 24h). A voir si ça ne vous posera pas de problème de confort, mais a priori, ça contribue au sentiment de fraicheur.

Sachez également que le climatiseur consomme nettement plus d'énergie qu'un ventilateur ou un rafraichisseur. Tout dépend de l'utilisation que vous en ferez: rafraîchir rapidement une chambre avant de dormir ne fera pas de tort à votre facture énergétique, contrairement au fait de maintenir 20 degrés dans une véranda en été toute la journée…

En parlant de refroidissement, on arrive enfin à quelque chose de sérieux. En moins de 30 minutes, une petite chambre est passée de 28 degrés à 24 degrés, température cible. Bien entendu, une fois la climatisation arrêtée, la température de la chambre va progressivement augmenter, mais en Belgique, les nuits sont souvent fraîches, donc le "coup de froid avant d'aller dormir" s'avère très efficace.

  • Rapport prix-prestation: MOYEN, la somme est importante, même si ça refroidit vite et bien (sachez qu'il existe des climatiseurs mobiles moins chers, on en trouve à 300€ mais j'ignore leur efficacité)
  • Rapport bruit-prestation: BON, le mode 'silencieux' ne change pas grand-chose et c'est globalement un appareil assez bruyant, mais le thermomètre chute très rapidement, surtout dans une petite chambre
  • Refroidissement de la pièce: EXCELLENT

Conclusion

Comme souvent, tout est une question de moyen. Si vous avez quelques centaines d'euros à consacrer, et la possibilité d'évacuer facilement l'air chaud, alors il faut opter pour un climatiseur portable si vous souhaitez, de temps en temps durant l'été, rafraîchir, par exemple, une chambre étouffante avant d'aller dormir. C'est le seul appareil qui refroidit réellement et rapidement l'air.

Les deux autres appareils ne font que vous procurer un sentiment de fraîcheur. Le rafraîchisseur d'air, pour une centaine d'euros, soufflera de l'air très légèrement refroidi grâce à un réservoir d'eau froide, mais devra fonctionner en permanence pour être utile (or il est bruyant et la nuit, on préfère le calme).

Pour les petites bourses (à partir d'une vingtaine d'euros), il y a le bon vieux ventilateur, qui a l'avantage de souffler fort sans faire trop de bruit. Il faudra bien entendu le faire aller en continu pour avoir une impression de fraîcheur.

 

 

Vos commentaires