Les universités ont utilisé Internet pour l'équivalent de 2.616 années de films en HD

Internet

(Belga) Les universités belges ont consommé 53 pétaoctets de données sur Internet durant l'année académique 2017-2018. Cela équivaut à 2.616 années passées à visionner des films en haute définition, à en croire les statistiques de Belnet, le réseau national pour la recherche et l'éducation, publiées vendredi, à quelques jours de la rentrée universitaire.

L'utilisation d'Internet dans les universités belges a augmenté de 21% au second semestre de la dernière année académique par rapport à la même période un an plus tôt, pour atteindre 23,14 pétaoctets. D'après Belnet, qui est responsable de l'infrastructure numérique des universités, hautes écoles, institutions de recherche et services publics du pays, la tendance est similaire ces cinq dernières années, avec une hausse annuelle de 20 à 25% de la consommation de données sur son réseau. Dans l'enseignement supérieur, 592.000 étudiants, chercheurs et travailleurs ont utilisé celui-ci durant la dernière année académique. C'est 13,4% de plus qu'il y a cinq ans. Et sur la même période, l'utilisation totale d'Internet a triplé. Cela s'explique par un recours croissant au wifi et aux technologies numériques telles que l'e-learning, les ressources et cours en ligne (ou MOOC, pour massive open online courses), les réseaux sociaux ou le travail collaboratif. Mais aussi par l'essor de l'internet des objets au sein des universités et parmi les chercheurs. Belnet, un service public fédéral faisant partie de la Politique scientifique, s'attend dès lors à nouveau à une croissance de 20 à 25% pour la prochaine année académique et à un triplement de l'utilisation d'Internet dans cinq ans, avec des technologies comme la réalité virtuelle qui prennent de plus en plus de place. "Une croissance exponentielle annuelle de plus de 20% est vraiment exceptionnelle, et aucun autre secteur ne peut y faire face. Supposons que demain, vous ayez subitement besoin de 20% de débit supplémentaire sur votre robinet: il va sans dire que vous avez un problème", illustre-t-on chez Belnet. Le service devrait toutefois pouvoir y répondre car il avait prévu une telle croissance lors de la conception du réseau, qui peut en outre encore se développer. (Belga)

Vos commentaires