En ce moment
 
 

Oppo X 2021: le smartphone avec un écran enroulable est une réalité (mais vous ne pouvez pas l'acheter)

Les tests de Mathieu: le smartphone avec un écran enroulable est une réalité, mais vous ne pouvez pas l'acheter (vidéo)
 
Les tests de Mathieu
 

Après les téléphones qui se plient chez Samsung et Huawei, qui pivotent chez LG, place à ceux qui se roulent et se déroulent chez Oppo, un constructeur chinois qui affiche de plus en plus clairement ses ambitions. J'ai testé le X 2021 pendant quelques minutes, et il faut qu'on en parle.

Je vous l'ai déjà dit et redit: avec les déboires de Huawei, plusieurs marques chinoises tentent de remplacer le géant des télécoms qui était sur le point de détrôner Samsung en Belgique au niveau du plus gros vendeur de smartphones.

Il y a Xiaomi, OnePlus et depuis un an, Oppo. Cette dernière entreprise, mastodonte chinois de l'électronique qui a beaucoup d'ambitions en Europe, utilise la stratégie bien connue du monde automobile: le prototype.

Car c'est bien de ça qu'il s'agit: l'Oppo X 2021, premier smartphone à l'écran enroulable que j'ai pu brièvement manipuler dans les nouveaux bureaux de l'entreprise à Bruxelles, ne se retrouvera jamais dans les rayons de votre magasin préféré. Il s'agit d'une vitrine technologique, qui montre "tout le savoir-faire de la marque", comme le veut l'adage.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

Aussi génial…

Techniquement, l'Oppo X 2021 est cependant un smartphone qui fonctionne. Il tourne sous une version normale d'Android, avec la surcouche logicielle maison ColorOS, qui a quelques ajouts pour contrôler cet écran ajustable.

Il est plus épais que la moyenne, il faut le reconnaître, mais c'est bien logique quand il faut loger deux petits moteurs qui déroulent ou enroulent l'écran souple.

Le X 2021 a une taille standard (6,7"), mais quand on fait un petit mouvement du doigt près du bouton d'allumage sur la tranche, la magie opère: un mécanisme aussi précis que discret (ça fait le même bruit qu'un zoom qui se déploie sur un appareil photo compact) allonge le smartphone et le transforme en petite tablette. L'écran OLED passe à une diagonale de 7,4". Le mécanisme utilise le même principe que les chenilles d'un engin de chantier.

Pour garder une bonne solidité, sous l'écran, il y a une structure de petits panneaux (Dynamic Frame) qui s'imbriquent les uns dans les autres :

Oppo a étudié son système pour qu'il résiste à 100.000 ouvertures ou fermetures, estimant que ça équivaut à 5 ans d'une utilisation standard. Qu'importe, l'appareil n'est pas à vendre. Et j'ai demandé, aucune idée du prix si ça devait un jour être le cas.


 

… qu'inutile

Cette prouesse technologique est une réussite, rien à redire.

Mais il faut ensuite se poser la question de l'utilité d'un tel appareil. J'ai la même impression qu'avec les écrans pliables mis sur le marché avec beaucoup d'ambitions par Samsung (dont le Z Fold 2 que j'ai essayé en détails), ou même au Wing pivotant de LG : c'est beau, c'est amusant, mais l'intérêt de pouvoir transformer à ce point l'écran d'un smartphone me semble limité.

Première raison: notre manière d'utiliser un smartphone, et donc toutes les applications qui sont dessus, se concentre sur un format de rectangle (de plus en plus allongé) vertical ou horizontal. Rien n'est prévu pour le format carré. Certes, on peut faire du multitâche, donc ouvrir et utiliser plusieurs fenêtres en même temps, comme sur un ordinateur. Mais cet usage est anecdotique, à moins d'avoir des besoins particuliers.

Deuxième raison: même si grâce aux plateaux imbriqués dont j'ai parlé, il n'y a pas la sensation d'écran mou et fragile qu'on retrouve sur les smartphones pliables de Samsung, l'Oppo X 2021 a un "défaut": il est logiquement lourd et épais. Et à moins de le déplier toutes les dix minutes, on va subir cet encombrement la plupart du temps, plutôt que d'en profiter. Dans sa communication, Oppo évoque "plus d'espace d'affichage pour les jeux vidéo". Pourquoi pas, effectivement, mais je ne suis pas certain ça change grand-chose.


 

Conclusion

Avec le X 2021, Oppo montre qu'il sait innover, qu'il fait partie du groupe restreint de constructeurs ayant suffisamment d'ingénieurs et d'argent pour s'amuser à développer des prototypes aussi spectaculaires qu'un smartphone à l'écran enroulable. Ça ne me donne pas spécialement envie, en l'état, d'un appareil de ce genre, plus encombrant que pratique.

Mais ça trace la voie du futur des "téléphones", qui deviennent de plus en plus des ordinateurs portables à l'écran grandissant. Et ils grandissent tellement vite, que les fabricants essaient de les plier ou de les enrouler… Au-delà de la technique, maîtrisée (et Oppo a déposé 122 brevets…), le logiciel devra s'adapter pour rendre ces smartphones ajustables pratiques à utiliser au quotidien.

Le 11 mars, le constructeur chinois présentera quelque chose de plus raisonnable: la série Find X3, dont je vous parlerai en détails.

 
 
 
 

 

 




 

Vos commentaires