En ce moment
 
 

Test LG Wing: un écran pivotant sur un smartphone, vraiment utile ou simple vitrine technologique ?

Les tests de Mathieu: pour ne plus vous tordre le poignet, ce smartphone a un écran… pivotant
 
Les tests de Mathieu, LG
 

Le LG Wing est la dernière "folie" de LG, un géant de l'électronique qui peine à trouver sa place sur le marché très concurrencé des smartphones. Cette vitrine de son savoir-faire matériel, vendue 999€ (actuellement en promotion en Belgique à 899€) peut-elle l'aider ?

Le marché du smartphone a couronné quelques rois ces dernières années: si Apple et Samsung restent bien installés sur leur trône, Huawei et puis Xiaomi leur donnent du fil à retordre avec d’excellentes innovations et des prix contenus. 

En marge de ces ténors, il y a des challengers qui réussissent (comme Oppo, OnePlus ou Motorola) avec des propositions originales ou intéressantes, et d’autres qui ont du mal à convaincre. J’en ai déjà parlé, il s’agit de Sony, Nokia ou LG. 

Cette dernière entreprise, fleuron sud-coréen de l’électronique (très fort sur les TV et les aircos notamment), a cependant beaucoup de mérite. Pas au niveau de son logiciel, qui manque de réactivité et qui est parfois inutilement compliqué par rapport à la concurrence, mais bien au niveau matériel. 

Effectivement, après un G8X ThinQ Dual Screen équipé d’un étonnant étui-écran (voir mon test), LG a sorti cet automne le Wing (999€), un smartphone doté d’un écran qui coulisse de 90° pour passer de la verticale à l’horizontale, sans devoir se tordre le poignet. Je l’ai essayé durant deux semaines et voici mon verdict. 

Un poignet droit, un écran horizontal

Tout le concept du LG Wing réside effectivement dans cette idée que nous devons parfois (souvent pour certains) tenir notre smartphone à l’horizontale pour en apprécier le contenu. Typiquement, ce sera pour regarder une vidéo ou jouer à un jeu vidéo. 

Il faut reconnaître qu’à nouveau, LG maîtrise l’aspect technique. L’écran principal repose effectivement sur un système de rotation très compact mais très efficace. Il faut, à l’aide du pouce droit, pousser le bas de l’écran vers la gauche, ni trop brusquement, ni trop doucement, afin de le faire pivoter en position horizontale. Le mouvement est fluide et le mécanisme tellement bien conçu que l’écran se cale bien (et revient bien à sa position initiale quand on le replie). Reste à voir dans 2 ans, si on le fait coulisser 30 fois par jour, dans quel état sera ce mécanisme de précision. 

Et au niveau logiciel, que se passe-t-il quand on fait coulisser l’écran ? Le contenu de l’application en cours d’utilisation “coulisse” lui aussi. Enfin quand c'est possible. Exemple: avec l’app RTL info, rien ne se met pas à l'horizontal, et donc ça ne ressemble à rien (voir ci-dessous). Heureusement avec Twitter ou Facebook, ça bouge, mais ces applications n'ont pas été conçues pour un tel affichage, donc ça n'a aucun intérêt. 

En revanche, avec YouTube, ça prend tout son sens. La vidéo s’affiche automatiquement en plein écran à l’horizontale quand on fait pivoter l’écran, et ça donne très bien. Pas de torsion du poignet pour en profiter, pas de risque de faire tomber son smartphone. 


Et le deuxième écran ?

Amusant: LG aurait pu se contenter d’un écran coulissant de 6,8”, ce qui représente déjà une première dans le monde du smartphone. Mais il s’est dit: pourquoi ne pas ajouter un petit écran supplémentaire de 3,9” sur l’espace du smartphone laissé découvert par la rotation de l’écran principal ? 

Il y a donc une zone d’affichage secondaire qui par défaut affiche un bureau d’icônes à personnaliser. Une autre application peut donc être utilisée en même temps, à vous de définir lesquelles dans les paramètres. C’est un écran carré, donc ça rendra certaines applications peu lisibles, mais toutes celles qui utilisent un défilement vertical (comme Facebook ou RTL info) n’auront aucun souci à gérer ce format. 

LG part du principe qu’il est utile d’utiliser une deuxième application tout en profitant du contenu affiché horizontalement sur l’écran du haut. J’ai quelques doutes sur ce concept. 

Dans certains cas cependant, cet écran secondaire sera “connecté” à l’écran principal: il agira comme clavier s’il faut taper du texte sur l’écran principal ; il agira comme le contrôleur de l’application ‘appareil photo’ de LG (uniquement pour la vidéo). Ce sont les deux cas que j’ai découvert, il en existe peut-être d’autres. Et c’est finalement assez pratique, surtout pour l’appareil photo. Il est nettement plus simple de viser et filmer en tenant fermement le smartphone à la verticale, et il n’y a pas de ‘tremblement’ provoqué par l’appui sur le bouton déclencheur. A noter: l’option Gimball, qui permet de faire pivoter virtuellement la caméra, comme lorsqu’on utilise un appareil du même nom (genre Osmo Mobile de DJI) :


Conclusion: une vraie bonne idée ou un gros gadget ?

Le LG Wing est un appareil bien étonnant. Sa fiche technique est plutôt milieu de gamme (Snapdragon 765G, 128 GB de stockage interne, Android 10, une charge pas très rapide, trois capteurs photo dont un de 64 MP), mais son concept et son originalité sont définitivement premium (tout comme la caméra frontale coulissante, que j'adore, voir ci-dessus). 

Un smartphone dont l’écran peut effectuer une rotation de 90° pour se retrouver à l’horizontale, d’un simple geste du pouce droit, c’est audacieux. Et c’est réussi d’un point de vue purement technique: le mécanisme est efficace, réactif, solide (pour le moment…). 

Est-ce pour autant une bonne idée ? Je dirais que c’est une idée à la LG. Sur le papier, ça a du sens, et effectivement pour regarder une vidéo YouTube sans tenir bizarrement son téléphone, ou pour prendre des vidéos stabilisées, le Wing s’avère utile. 

Mais comme le G8X ThinQ, à l’usage, le concept s’avère finalement plus encombrant qu’autre chose. Car l’appareil est forcément plus lourd (deux parties, deux écrans, un mécanisme de rotation), et le logiciel a dû être adapté pour bien fonctionner dans tous les sens. Ce poids supplémentaire est paradoxal car il est finalement moins fatiguant de tenir horizontalement un smartphone de base (léger) que de tenir verticalement le Wing déployé (le poids du téléphone est en porte-à-faux). 

De plus, il faut constater que depuis plusieurs années, les développeurs d’applications et de jeux vidéo, et même les vidéastes (professionnels ou amateurs), conçoivent du contenu vertical. Même si ça vous arrive peut-être tous les jours de devoir tenir votre smartphone à l’horizontal (c’est agaçant, avouons-le), ça représente tout au plus quelques minutes par jour. 

Donc le LG Wing est un bien bel objet, mais même en promotion (on le trouve actuellement en boutique belge à 899€ au lieu de 999€), ça reste un appareil "niche" assez cher, et pas forcément pratique au quotidien. Appelons ça une fausse bonne idée (sauf si vous passez vos journées à regarder des vidéos horizontales), mais je continue d’admirer LG pour son audace, sa maîtrise technique du matériel, ses idées originales. 

 

 

 




 

Vos commentaires