En ce moment
 

Sharp rachète l'activité de PC de Toshiba

Sharp rachète l'activité de PC de Toshiba
La japonais Sharp va mettre la main sur l'activité de PC de son compatriote Toshiba, qui avait bâti un pan de sa réputation sur ce domaineKazuhiro NOGI
INFORMATIQUE

Sharp va mettre la main sur l'activité de PC de Toshiba, qui avait pourtant bâti un pan de sa réputation sur ce domaine, ont annoncé les deux firmes japonaises mardi.

Concrètement, Sharp, qui a été sorti d'une très mauvaise passe en étant racheté par le taïwanais Hon Hai, va payer 4 milliards de yens (31 millions d'euros au cours retenu par le groupe) pour acquérir 80,1% de Toshiba Client Solutions, entité qui propose des PC et autres produits pour la clientèle professionnelle, actuellement détenue à 100% par Toshiba. Ce dernier en gardera 19,9%.

Sharp prévoit de faire fructifier cette activité (qui comprend les PC, l'informatique nomade pour les professionnels, les enregistreurs de bord) en la combinant avec ses propres technologies (écrans, capteurs divers) et plateformes informatiques.

La division des PC de Toshiba, qui a été au milieu des années 1980 le premier à proposer un modèle portable et s'est même classé un temps numéro un mondial dans ce domaine, s'est réduite comme peau de chagrin ces dernières années. Elle est aujourd'hui déficitaire, ayant accusé en 2017/18 une perte d'exploitation de 8,37 milliards de yens (65 millions d'euros) pour un chiffre d'affaires de 146,7 milliards de yens (1,14 milliard d'euros).

Diverses options, dont un mariage avec les PC de Fujitsu, ont été passées en revue depuis deux ans pour vendre la filiale, mais elles ont capoté.

Sharp avait quant à lui abandonné sa propre activité de PC alors qu'il traversait une importante crise financière à cause de la chute soudaine des prix de dalles LCD et panneaux solaires, deux secteurs dans lesquels il a rétrospectivement reconnu avoir surinvesti.

Sa nouvelle maison-mère, Hon Hai, plus connue sous le nom commercial Foxconn, estime que relancer l'activité PC de Sharp via le rachat de celle de Toshiba fait sens, car cela combinerait deux compétences très fortes: celle du développement de modèles éprouvés, via les équipes de la filiale de Toshiba, et celle de l'assemblage en série à fort rendement de Hon Hai/Foxconn qui fabrique depuis longtemps des PC pour plusieurs grandes marques.

Pour Toshiba, cette cession représente un symbole de plus de la dégringolade du groupe plus que centenaire qui est connu du grand public pour ses TV, PC et autres appareils électroniques ou électroménagers, mais qui s'est désormais défait de presque tout pour ne conserver quasiment que des activités d'industries lourdes, dans l'énergie notamment.

Si des produits Toshiba sont encore proposés aux particuliers dans le commerce, c'est que la marque est toujours utilisée sous licence par les fabricants qui ont racheté les activités concernées, par exemple le chinois Midea pour l'électroménager.

Toshiba a en outre bouclé la semaine dernière la vente de sa filiale de puces-mémoires à un consortium mené par le fonds américain Bain Capital.

Vos commentaires