En ce moment
 
 

"On craint que le virus soit plus virulent": comment la crise sanitaire pourrait renforcer l'épidémie de grippe (vidéo)

 
 

Les vaccins contre la grippe sont disponibles en Belgique. La campagne se poursuit et le nombre de demandes est en augmentation. 10% de plus cette année, alors que le monde affronte encore et toujours le covid-19. Un intérêt pour la vaccination anti-grippe qui s'explique facilement. "Depuis le 1er octobre, les gens peuvent aller directement en pharmacie chercher leur vaccin et bénéficier directement du remboursement", nous détaille Alain Chaspierre, Secrétaire Général de l'Association Pharmaceutique Belge.

Il explique aussi que notre pays a anticipé au niveau de la vaccination antigrippale cette année. "La Belgique a prévu plus de vaccins que la période précédente pour couvrir le maximum de personnes à risque", nous raconte-t-il. Et ils ont visiblement bien fait, puisque selon Alain Chaspierre, le virus de la grippe pourrait profiter de la crise sanitaire pour faire plus de dégâts. "Il y a une crainte que le virus soit plus virulent cette année", reconnait--il. "L'année dernière, avec toutes les mesures de précaution et de distanciations sociales, il n'y a pas eu de grippe. On craint que l'immunisation récente ne soit pas là. La souche qui circule actuellement est assez virulente. On recommande que les personnes à risque ou sensibles se fasse vacciner".

La population à risque est assez large: diabétiques, asthmatiques, les personnes touchées par des maladies chroniques ou victime de problèmes immunitaires liés à des traitements, les femmes enceinte, les personnes qui travaillent dans les soins de santé et ceux qui ont un enfant de moins de 6 mois. 


 




 

Vos commentaires