Le soleil à peine arrivé, vous êtes déjà bombardé de "régimes miracles": attention, ils peuvent faire des ravages

Qui dit printemps, dit soleil, verre en terrasse, barbecue… Et pour certains et certaines… régime. En effet, difficile de passer à côté quand les magazines ou les chaînes YouTube bombardent leur public d'astuces et de conseils, parfois qualifiés de "miracles", pour perdre du poids et se préparer à l'été.

Ce début de printemps est donc le meilleur moment pour rappeler deux choses. Etre bien dans son maillot (qu'on soit une femme ou un homme), ça se passe avant tout dans la tête. Ensuite, et cela est d'autant plus important pour les plus jeunes, les régimes peuvent être très néfastes.

Il y a plus de risques chez un jeune car il est en plein développement… le développement cérébral se termine vers l'âge de 22 ou 23 ans

Les premières victimes des "programmes minceur" sont les jeunes. Pourtant, c'est chez eux qu'ils peuvent faire le plus de dégâts. "Il y a plus de risques chez un jeune car il est en plein développement, et notamment par exemple le développement cérébral se termine vers l'âge de 22 ou 23 ans. Donc dans cette période de croissance, commencer à avoir des pratiques de régime, c'est quelque chose qui peut être très délétère", rappelle Yves Simon, médecin spécialiste du trouble alimentaire chez l'adolescent, interrogé par nos journalistes Camille Mathoulin et Eloïse Hollander.

D'ailleurs, si ce type de régimes peut avoir des effets à court terme, il risque d'aggraver la situation ensuite. "Chercher à maigrir, c'est la manière la plus sûre de prendre du poids ou de perdre le contrôle de son alimentation", indique Yves Simon. Si un adolescent ou un enfant s'impose un régime sans être suivi par un spécialiste, il risque des troubles de l'alimentation. Des troubles allant de la prise de poids incontrôlée à l'anorexie mentale.

Il faut revenir à des principes de bon sens et de base

Vous l'avez compris, si vous remarquez qu'un adolescent se lance dans un régime sans être suivi sérieusement par un nutritionniste, n'hésitez pas à l'aiguiller. "À notre époque, il y a pas mal de recommandations qui sont faites concernant l'alimentation, mais il faut revenir à des principes de bon sens et de base. C'est-à-dire qu'il est important de prendre quatre repas par jour, qu'il n'y ait jamais plus de trois à quatre heures entre deux repas. Et les repas, c'est le petit-déjeuner, le repas de midi, le goûter et le repas du soir. Et le goûter, pour les jeunes, il a intérêt à ce qu'il soit équivalent à un bon petit-déjeuner", explique le docteur Simon.


Vous êtes perdu(e)?

Inutile donc de se priver. L'important est d'avoir une alimentation variée et équilibrée tout au long de l'année. Car ce que vous mangez aura un impact direct sur votre santé, votre humeur, et donc votre bien-être général. Et si vous vous privez d'un type de nourriture pour accélérer une perte de poids, vous risquez de mettre votre santé en danger.

Mais il est parfois difficile de s'y retrouver et de faire les bons choix dans les rayons des magasins. Protéines, lipides, glucides, vitamines... Plusieurs sites internet permettent de s'orienter. Vous avez par exemple Nubel, une asbl d'information nutritionnelle. Nous avons également repéré le site Nutriting, qui propose 7 leçons pour apprendre la nutrition et à manger sainement, tout simplement. 

Et si vous n'arrivez pas à vous défaire de vos mauvaises habitudes, allez d'abord voir un médecin pour partir sur de bonnes bases.

Vos commentaires