En ce moment
 

Le vaccin contre la rougeole est vivement recommandé, mais la maladie a déjà fait 37 morts cette année…

Le vaccin contre la rougeole est vivement recommandé, mais la maladie a déjà fait 37 morts cette année…

La rougeole revient en force en Europe, la faute aux oublis du vaccin, mais aussi aux parents qui refusent de faire vacciner leur enfant.

Les chiffres sont implacables. En 2018, on a déjà recensé 41.000 cas de rougeole en Europe, dont 37 mortels. En Belgique, on n'a recensé que 19 cas cette année, mais cela ne veut pas dire qu'on ne risque pas l'épidémie.

En effet, la maladie est très contagieuse, particulièrement pendant les 3 à 5 jours précédant l'apparition des boutons, quand le malade ne sait donc pas encore qu'il est contaminé.

"Les patients contaminent l'air qui les environne, c’est-à-dire qu'ils contaminent plus loin qu'à un mètre ou deux et que l'environnement reste contaminé dans les heures qui suivent surtout si ce n'est pas ventilé?", explique Christelle Meuris, infectiologue hygiéniste au CHU de Liège, au micro de nos reporters Vincent Jamoulle et Julien Raway.


Des parents oublient ou refusent de faire vacciner leur enfant, parfois avec des médecins complices

Le problème, c'est que malgré le fait que la vaccination contre la rougeole soit vivement recommandé en Belgique (et non obligatoire, comme indiqué précédemment par erreur), certains ne veulent pas en entendre parler.

Normalement, le triple vaccin rougeole, rubéole, oreillons doit être administré à deux reprises pour être efficace. Une première injection à 12 mois, puis un rappel à 11-12 ans. Mais certaines personnes oublient : "Autant on sait sur les dernières études qui ont été faites en Belgique que 95% des enfants d'un an reçoivent leur première dose de vaccin, autant la deuxième dose est bien souvent oubliée, donc on tombe à 75% de couverture vaccinale. Ce qui permet du coup au virus de se propager au sein de la population", détaille l'infectiologue.

Il faut ajouter à ces oublis les enfants non vaccinés par principe, parce que les parents l'ont décidé, parfois avec la complicité de médecins qui acceptent de faire de fausses attestations.


Un mort sur 1000

S'il est difficile d'évaluer le nombre de personnes susceptibles de développer la rougeole, on sait en revanche ce qu'il advient de ceux qui sont contaminés. "Il y a 20 à 30% d'hospitalisations et dans celles-ci, on a parfois jusqu'à 50% de complications pulmonaires et quelques pourcents de complications neurologiques donc ce n'est pas une infection banale."

Le taux de mortalité est de 1 sur 1000, et la rougeole peut s'attraper à tout âge dès la naissance. Les nourrissons de moins d'un an sont donc particulièrement vulnérables face à cette maladie en présence de personnes non vaccinées.

Vos commentaires