En ce moment
 

Trois médecins sur quatre refusent le paiement par carte en Belgique: comment expliquer cette réticence?

Les paiements par carte bancaire n'ont pas la cote chez les médecins. Seul un généraliste sur quatre accepte que ses patients règlent leur consultation par Bancontact. Comment expliquer cette frilosité ? Éléments de réponse avec Mélanie Renda, Nathan Gerlache et Éric Poncelet.

La moitié des professionnels de la santé ne propose pas le paiement par carte. Les patients payent en cash, par virement, ou au moyen d'une application.

"D'installer maintenant, de nouveau le Bancontact ou des choses pareilles dont l'abonnement coûte moins cher, je me suis demandé 'est-ce que ça vaut vraiment la peine?'", confie Rose-Marie Nelki, docteur en médecine et omnipraticienne.

Selon une étude réalisée par Mastercard, il manque des terminaux de paiement principalement chez les médecins généralistes et les spécialistes. La tendance varie en fonction des disciplines. Chez le dentiste par exemple, où il s'agit souvent des gros montants, 70% d'entre eux acceptent le paiement par carte. 

"Depuis qu'on a le Mister cash, 70% à 80% des paiements sont payés par carte", constate le chirurgien-dentiste Imad El Zein.


Les Belges préfèrent pourtant payer par carte

Chez les médecins qui proposent les deux solutions, en liquide ou via un terminal, six consultations sur dix sont payées par carte. Lindie explique à nos journalistes cette préférence.

"J'aime pas tellement avoir des sous sur moi en fait. C'est plus facile pour moi. J'ai pas à me casser la tête à m'arrêter tout le temps devant les banques", confie-t-elle.

Ce léger retard dans le milieu médical contraste avec les habitudes générales des Belges puisque 60% de la population indique que la carte de débit est leur moyen de paiement préféré.

Vos commentaires