En ce moment
 

Dans la Vienne, le CHU détruit des nids d'hirondelles et la LPO porte plainte

Dans la Vienne, le CHU détruit des nids d'hirondelles et la LPO porte plainte
Des hirondelles, le 28 avril 2015 à Barhoft en AllemagneSTEFAN SAUER

La Ligue de protection des oiseaux (LPO) a déposé début juin une plainte contre le CHU de Poitiers pour la destruction, à l'hôpital de Montmorillon (Vienne) qui dépend de l'établissement, d'une soixantaine de nids d'hirondelles, a-t-on appris lundi auprès de son président, Allain Bougrain-Dubourg.

La colonie concernée, "des hirondelles de fenêtre, une espèce en déclin et protégée", était "parmi les plus importantes" de la Vienne, a assuré à l'AFP le président de la LPO.

Pour compenser la démolition des nids rendue nécessaire par la modernisation de l'hôpital, la LPO avait réclamé, dans divers courriers restés lettre morte, que soient installés avant les travaux "des mâts à hirondelles" pour les accueillir lors de leur migration printanière, en avril.

N'ayant pas obtenu satisfaction, la LPO a déposé le 4 juin une plainte auprès de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) contre l'établissement.

Dans le cadre d'un grand projet de reconstruction du pôle hospitalier de Montmorillon, il a été nécessaire de démolir un vieux bâtiment dédié à la chirurgie. "Nous avons eu connaissance que des hirondelles y nichaient, la problématique est prise en compte par le CHU", a assuré à l'AFP le service de communication du CHU de Poitiers.

L'hôpital a indiqué n'être pour l'heure qu'au stade des "études techniques" concernant de nouveaux dispositifs d'accueil pour les hirondelles. "Plusieurs solutions techniques (mâts, nichoirs, etc.) sont à l'étude, mais n'ont pas encore été mises en oeuvre", a-t-on ajouté.

Vos commentaires