Le patient mieux impliqué dans les soins grâce aux applications informatiques

Le patient mieux impliqué dans les soins grâce aux applications informatiques

(Belga) L'utilisation par les patients d'applications informatiques en soins de santé stimule le contact avec les prestataires de soins et les motive davantage à suivre le traitement prescrit, a affirmé lundi la ministre de la Santé, Maggie De Block, au vu de l'évaluation finale de 24 projets pilotes en "santé mobile".

Les meilleurs projets sont ceux dans lesquels toutes les parties concernées étaient représentées, c'est-à-dire les patients et les prestataires de soins, mais aussi la direction de l'organisation de soins et le partenaire de l'industrie, note Mme De Block (Open Vld) dans un communiqué. Le grand avantage des applications relève du confort supplémentaire et de l'aisance qu'elles offrent dans la pratique, tant aux patients qu'aux prestataires de soins, ajoute-t-elle. Les patients qui utilisent une application suivent mieux leur traitement, se sentent en sécurité et mieux soutenus du fait que les professionnels des soins de santé suivent le tout à distance. La ministre souligne aussi l'intérêt économique des "app" en soins de santé: nombre de consultations non planifiées à la baisse, tout comme le nombre de journées de soins à l'hôpital, médicaments mieux adaptés, moins de situations d'urgence, moins de complications, etc. Deux projets ont été mis en suspens parce que le prestataire de soins ne pouvait aisément déterminer pour quel patient il recevait une alerte. "Cela confirme que les prestataires de soins jouent un rôle crucial dans la gestion de l'utilisation de ce type de technologie", commente la ministre. Chacun des 24 projets pilotes recevra un feedback individuel détaillé dans les prochaines semaines. "Ces informations nous permettront à présent de tracer le cadre réglementaire afin que la santé mobile puisse avoir une place officielle dans nos soins de santé", conclut Mme De Block. (Belga)

Vos commentaires