En ce moment
 

Les refuges wallons écrivent aux bourgmestres pour collaborer au bien-être animal

(Belga) La coalition des refuges wallons, qui réunit une cinquantaine de refuges agréés, a adressé un courrier aux bourgmestres pour qu'ils collaborent efficacement au bien-être animal, indique-t-elle vendredi. Cette initiative fait suite à la prise de nouvelles mesures par le ministre du Bien-être animal, Carlo Di Antonio, après que les refuges ont décidé de mettre un terme à leur collaboration avec "L'unité du bien-être animal de Wallonie" (UBEAW), chargée des contrôles et des saisies d'animaux.

A la mi-mai, la coalition des refuges wallons avait décidé de mettre fin définitivement à toute collaboration avec l'UBEAW, l'administration dont elle dépend pour les saisies d'animaux maltraités. "Cette dernière avait décidé d'offrir à un marchand de bestiaux des animaux maltraités saisis à Saint-Denis, alors que les rescapés avaient été soignés et hébergés durant deux mois par une dizaine de refuges agréés", rappellent les refuges. Le ministre Di Antonio avait réagi en annonçant deux mesures: donner la possibilité aux bourgmestres et à leur police locale de saisir des animaux maltraités, et confier la décision de destination finale des animaux au ministre voire aux bourgmestres. Celles-ci "font l'objet d'une proposition de décret et seront donc effectives d'ici quelques semaines tout au plus", écrit la coalition aux bourgmestres. Elle veut les assurer de sa "volonté de collaborer pleinement afin de retrouver sérénité et efficacité dans la gestion des plaintes pour animaux maltraités". Les refuges agréés mettront ainsi à disposition des bourgmestres "leurs infrastructures (en fonction des places disponibles), mais également leur expérience et leur expertise". La coalition indique par ailleurs que M. Di Antonio lui a déclaré vendredi matin, dans un communiqué, que "le lieu d'hébergement directement désigné après la saisie est désormais prioritaire comme destination finale". (Belga)

Vos commentaires