MSF déploie son unité de chirurgie mobile pour blessés de guerre au cœur de Bruxelles

MSF déploie son unité de chirurgie mobile pour blessés de guerre au cœur de Bruxelles

(Belga) Médecins Sans Frontières (MSF) a déployé vendredi sa nouvelle unité chirurgicale mobile sur la place Rogier à Bruxelles. L'organisation veut ainsi donner au public un aperçu du travail de l'organisation sur le terrain. La construction peut être visitée jusqu'à ce dimanche (4 mars).

L'installation est destinée à réaliser des opérations chirurgicales de guerre dans des zones de conflits à travers le monde et dans toutes les conditions climatiques. Elle peut fonctionner dans des températures négatives allant jusqu'à -30 degrés Celsius. L'unité, qui se compose de 10 containers et pèse environ 100 tonnes, peut être déployée en 12 heures et fonctionner en toute indépendance durant 7 jours au plus près de la ligne de front. Elle peut être acheminée par bateau, avion ou sur route. "Nous avons besoin de 5 techniciens spécialisés et 35 personnes pour la main-d'œuvre. Ces dernières sont recrutées sur place", explique un responsable de MSF, lors de la visite de l'installation. Celle-ci a pour but de soigner les blessés dans la plus grande urgence, tout en offrant une chirurgie de qualité. "La qualité de l'intervention chirurgicale est la même qu'en Belgique. Par ailleurs, le rôle de nos équipes est de stabiliser rapidement les patients gravement blessés. Elles ne vont pas se concentrer sur la réparation définitive des dégâts causés. Pour cela, les victimes devront être transférées, une fois leur diagnostic vital stabilisé, vers une structure hospitalière", explique le Dr Bart Janssens. La première installation de ce type a été utilisée par MSF lors de la bataille de Mossoul en 2017. Sur la base de cette expérience, le concept a été développé durant 9 mois en collaboration avec la société allemande, Zepellin. Lors de son développement, l'accent a été mis sur l'autonomie (générateur indépendant), la mobilité (facilement déplaçable), la flexibilité (déployable sur tous les terrains) et la qualité des soins. L'unité exposée sur la place Rogier vaut 2,5 millions d'euros, sans compter le générateur et le système de traitement de l'eau. (Belga)

Vos commentaires