En ce moment
 

CAC 40: la moitié des bénéfices 2017 reversés aux actionnaires

CAC 40: la moitié des bénéfices 2017 reversés aux actionnaires
Les entreprises du CAC 40 vont en moyenne verser à leurs actionnaires la moitié de leurs bénéfices réalisés en 2017, soit près de 50 milliards d'euros sous forme de dividendesERIC PIERMONT

Les entreprises du CAC 40 vont en moyenne verser à leurs actionnaires la moitié de leurs bénéfices réalisés en 2017, soit près de 50 milliards d'euros sous forme de dividendes, selon un décompte de l'AFP.

Toutes les sociétés de l'indice boursier, qui regroupe 40 des plus grosses capitalisations françaises cotées à la Bourse de Paris, s'apprêtent à distribuer un dividende, qui va progresser pour 34 d'entre elles.

Rien d'étonnant à cette évolution dans la mesure où, en général, les dividendes sont prélevés sur les bénéfices de l'exercice précédent et que ceux-ci ont progressé de plus de 24%, à 94,37 milliards d'euros, l'an dernier.

Les hausses les plus spectaculaires reviennent au secteur du luxe, où les dividendes de Kering et LVMH ont grimpé respectivement de 30% et 25%, la filière ayant vu ses bénéfices passer de 7,9 milliards à 10,5 milliards d'euros.

Autre progression à deux chiffres de l'enveloppe promise aux investisseurs: chez les constructeurs automobiles Peugeot (+14,73%) et Renault (+12,70%), dans l'aéronautique avec Airbus (+11,33%) et Safran (+11,99%), ou l'alimentation avec Danone (14,29%) et Sodexo (+12,42%).

Même tendance magnanime chez Vivendi (+12,26%) et Publicis (+10,35%) ou encore le groupe de travaux publics Vinci (+16,79%) et celui des gaz industriels Air Liquide (+12,34%).

Dans le secteur financier, qui reste un des plus gros pourvoyeurs de bénéfices de l'indice vedette de la Bourse de Paris, la hausse sur un an des dividendes de BNP Paribas atteint 12,02%.

Mais la palme de la gratification revient au géant pétrolier Total, deuxième plus grosse capitalisation boursière (après LVMH), qui alloue une enveloppe de 6,66 milliards de dividendes au titre de 2017, soit 9,19% de plus qu'un an plus tôt ou encore 87,1% de son résultat net.

Le groupe veut aller plus loin: il prévoit d'augmenter son dividende de 10% sur les trois prochaines années et de procéder jusqu'à 5 milliards de dollars de rachat d'actions sur la même période pour "partager avec les actionnaires les bénéfices de la hausse des cours" du pétrole.

Toujours dans le domaine de l'énergie, les assemblées générales d'Engie, qui a renoué avec les bénéfices en 2017, et de Veolia ont tenu à récompenser leurs actionnaires en leur rétribuant plus que le montant des bénéfices encaissés au cours de l'exercice.

A noter également, ArcelorMittal a repris le versement d'un dividende pour la première fois depuis 2015 tandis que, tombés dans le rouge, Carrefour et LafargeHolcim réduisent notablement les retours aux actionnaires.

Le montant total reçu par l'actionnaire dépend du nombre d'actions qu'il détient.

Vos commentaires