En ce moment
 

Chine: Geely, 1er actionnaire de Daimler, double son bénéfice en 2017

Chine: Geely, 1er actionnaire de Daimler, double son bénéfice en 2017
Li Shufu, le président de Zheijiang Geely Holding Group à Kuala Lumpur (Malaisie), le 23 juin 2017 Mohd RASFAN
Chine

Le groupe automobile chinois Geely, propriétaire du constructeur suédois Volvo Cars et depuis peu premier actionnaire de l'allemand Daimler, a doublé son bénéfice net en 2017, a-t-il annoncé mercredi, aidé par de solides ventes de 4x4 urbains en Chine.

Dirigé par l'emblématique multi-milliardaire Li Shufu, Geely Automobile Holdings a vu son bénéfice net bondir à quelque 10,6 milliards de yuans l'an dernier (1,36 milliard d'euros), selon un communiqué boursier.

Dans le même temps, son chiffre d'affaires s'envolait de 73% à 93 milliards de yuans (12 milliards d'euros).

Basé à Hangzhou (est), Geely est le 7e constructeur automobile de Chine, avec 1,3 million de véhicules écoulés dans le pays en 2017, toutes marques confondues, selon la fédération automobile nationale CAAM.

Fondé en 1986 et principal groupe automobile chinois à capitaux privés, il s'est distingué ces dernières années par ses audacieuses acquisitions à l'étranger.

Après avoir pris dès 2010 le contrôle du suédois Volvo Cars, Geely est devenu en décembre dernier le premier actionnaire d'AB Volvo, numéro deux mondial des poids lourds.

Mais surtout, à la surprise générale, Geely a acquis courant février 9,6% des parts du géant automobile allemand Daimler, maison mère de Mercedes-Benz et Smart, en devenant soudain le principal actionnaire.

Dans son communiqué, Geely faisait état mercredi d'un bond de 66% de son volume de ventes en Chine continentale l'an dernier, dopé par le succès de ses divers modèles de SUV, 4x4 urbains très populaires auprès des conducteurs chinois.

Une performance très supérieure à l'ensemble du marché chinois: les ventes de véhicules en Chine, premier marché automobile mondial, n'ont progressé que de 3% dans leur ensemble en 2017 selon la CAAM.

Alors que Pékin s'apprête à imposer en 2019 des quotas de ventes de véhicules "propres" aux constructeurs, Geely assure vouloir muscler "fortement" cette année la proportion de véhicules hybrides et électriques dans ses ventes, en électrifiant "la plupart de ses nouveaux modèles".

Le groupe projette de gonfler de 27% ses ventes totales en 2018.

Vos commentaires