En ce moment
 
 

Espagne: 1ère représentation du spectacle du Puy du Fou à Tolède

Espagne: 1ère représentation du spectacle du Puy du Fou à Tolède
L'homme politique et entrepreneur français Philippe de Villiers (G) avec son fils Nicolas de Villiers (D), président du parc à thème Le Puy du Fou Espagne, lors de la première représentation du spectPIERRE-PHILIPPE MARCOU

Le parc d'attractions français du Puy du Fou a présenté vendredi devant 4.000 personnes son premier spectacle à l'étranger en Espagne près de Tolède, où il ouvrira un parc en 2021, premier de ses projets d'expansion internationale.

"Notre objectif d'ici 2030 est d'avoir quatre parcs Puy du Fou" dans le monde, a expliqué à l'AFP le président du groupe vendéen Nicolas de Villiers.

Outre la France et l'Espagne, les deux parcs suivants verront le jour "probablement en Europe centrale et vraisemblablement en Chine", a-t-il ajouté.

Environ 4.000 spectateurs ont assisté à la première du spectacle espagnol, retraçant sur une scène de cinq hectares dotée d'un lac artificiel les épisodes marquants de l'histoire de l'Espagne depuis le XIIIe siècle.

Dans un décor reconstituant Tolède, ancienne capitale espagnole, plus de 180 danseurs, cavaliers et acrobates ont enchaîné pendant 70 minutes des tableaux évoquant les rois wisigoths, la période mauresque, Isabel la Catholique, Charles Quint, Cervantès, Dali ou la guerre civile, sur fond de jeux d'eau, de lumières et de chorégraphies qui ont fait le succès du parc situé en Vendée (ouest de la France).

"Nous nous adressons aux Espagnols avant de nous adresser aux touristes étrangers" car le Puy du Fou se veut un parc "enraciné" dans la culture des pays dans lesquels ils s'implantera, a souligné M. de Villiers.

"C'était un défi pour des Français de capter l'âme de Tolède" mais cette ville "fut pour nous le choix du coeur", a renchéri à la fin du spectacle son père, l'homme politique Philippe de Villiers, créateur du premier parc.

Les dirigeants du Puy du Fou avaient aussi envisagé la Toscane (Italie) et la région de Salzbourg (Autriche) mais le climat, le potentiel de l'Espagne - deuxième destination touristique mondiale avec 83 millions de visiteurs en 2018 - et l'enthousiasme des autorités locales ont fait pencher la balance en faveur de Tolède.

L'investissement total y atteindra 242 millions d'euros sur dix ans, et 690 emplois directs doivent être créés en 2021.

En s'installant sur un site de 160 hectares aux abords de cette ville qui attire trois millions de visiteurs par an, dont 60% d'Espagnols, le parc vise d'abord la clientèle locale, mais s'attend à 20% de visiteurs étrangers, soit davantage qu'en France (15%), avaient expliqué les dirigeants du parc en juin.

Ils espèrent attirer au moins un million de visiteurs l'année de l'ouverture du parc proprement dit en 2021, et 60.000 spectateurs pour les 15 représentations du premier spectacle. Plus de 50% des places disponibles pour ces spectacles ont déjà été vendues, selon les organisateurs.

L'impact environnemental du site sur cette région très aride a suscité les critiques des écologistes locaux mais le parc a investi dans un système de traitement des eaux usées et de récupération des eaux de pluie.

Loin derrière Disneyland et ses 15 millions de visiteurs annuels, le Puy du Fou est au coude-à-coude en France avec le Parc Astérix et le Futuroscope, avec plus de deux millions d'entrées en 2018. Son chiffre d'affaires était de 112 millions d'euros en 2018.

Vos commentaires