En ce moment
 
 

Fermeture en vue pour le site d'Heppignies de GSK Beecham

Le personnel du site d'Heppignies (Fleurus) de GlaxoSmithKline a tenu une assemblée générale d'information, mardi, après l'annonce par le direction, en conseil d'entreprise, de l'abandon de repreneurs potentiels pour ce site de la société, spécialisé dans la fabrication d'antibiotiques stériles à base de pénicilline. Il a été décidé en assemblée de n'entreprendre provisoirement aucune action, un prochain conseil d'entreprise devant se tenir dans quinze jours.

L'annonce en avait été faite la semaine dernière, quand il est apparu que les deux repreneurs potentiels qui s'étaient manifestés ne pouvaient être retenus, parce qu'ils ne donnaient pas de garantie suffisante à propos du maintien d'un nombre suffisant d'emplois sur le site fleurusien. Cette reprise aurait permis d'échapper à la fermeture pure et simple de ce site, considéré comme insuffisamment rentable par la direction de GSK.

290 emplois menacés

Le site de Fleurus, qui a occupé jusqu'à 500 personnes, a déjà fait l'objet de deux restructuration en quelques années et il occupe encore aujourd'hui 290 personnes, dont la plupart se situent dans ne tranche d'âge allant de 40 à 50 ans; une septantaine pourraient avoir accès à la prépension, sur base de l'application de la loi Renault.

Du côté des organisations syndicales, on privilégie cependant la piste du reclassement sur les autres sites de GSK, à Rixensart, Wavre et à Saint-Amand-les-Eaux, en France, piste qui a avait déjà fait l'objet de promesses de la direction, rappelle-t-on, quand l'annonce d'une possible fermeture avait été faite en octobre dernier.

Vos commentaires