En ce moment
 
 

La Bourse de Paris se rapproche de ses plus hauts (+1,35%)

La Bourse de Paris se rapproche de ses plus hauts (+1,35%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de ParisERIC PIERMONT
 

A découvrir

 

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse (+1,35%) vendredi, enregistrant une quatrième séance de hausse d'affilée dans un marché réassuré du soutien durable de la BCE et encouragé par de bons résultats d'entreprises.

L'indice vedette CAC 40 est monté de 87,23 points à 6.568,82 points. Jeudi, il avait clôturé en hausse de 0,26%. Sur la semaine, il progresse de 1,68%, mettant fin à trois baisses hebdomadaires.

Il y a un net contraste avec "le début de semaine où les craintes sur la diffusion du variant Delta susceptible de menacer la reprise de l'économie étaient très présentes", note auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, gérant actions de Dôm Finance.

Mais "la bonne humeur est revenue" grâce à "deux éléments principalement", selon lui: "les résultats des entreprises qui ont été de manière générale supérieurs aux attentes" et "depuis hier en particulier le soutien indéfectible des banques centrales qui continueront d'abreuver en liquidités les marchés".

Sans surprise, la Banque centrale européenne (BCE) a en effet confirmé jeudi le cap expansif de sa politique monétaire, en accord avec la récente révision de sa cible d'inflation.

L'équipementier automobile Valeo s'est envolé de 5,96% à 24,16, euros après avoir publié un chiffre d'affaires de près de neuf milliards d'euros pour le premier semestre, freiné par la pénurie de composants électroniques. Il estime toutefois que ces difficultés d'approvisionnement devraient s'atténuer fin 2021.

Le groupe de technologies Thales a été porté (+0,72% à 89,48 euros) par l'annonce d'un "très fort rebond" de son activité au premier semestre, dépassant les ventes de la même période de 2019 et par la révision à la hausse de son objectif de chiffre d'affaires annuel.

Le fabricant français de bouchons et tonneaux Œneo (+0,98% à 12,32 euros) a vu son chiffre d'affaires progresser de 33,2% au premier trimestre de son exercice décalé 2021-2022, à 77,1 millions d'euros.

Dans un secteur connexe, le groupe de champagne Lanson-BCC (+4,45% à 25,80 euros) a vu bondir de 33,7% son chiffre d'affaires au premier semestre 2021.

Le spécialiste de l'événementiel GL Events a progressé de 3,17% à 13 euros. Durement touché par la crise sanitaire, il compte toujours être bénéficiaire cette année, en dépit de prévisions d'activité un peu moins encourageantes qu'au printemps.

  1. Euronext CAC40

 




 

Vos commentaires