En ce moment
 

La Bourse de Paris baisse à nouveau, perd 0,34%

La Bourse de Paris baisse à nouveau, perd 0,34%
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris perdait 0,34% vendredi , tentant de résister aux craintes suscitées aux Etats-Unis par la politique monétaire de la Banque centrale et le risque de paralysie des administrations.

À 09H22 (08H22 GMT), l'indice CAC 40 perdait 15,89 points à 4.676,57 points, son plus bas niveau en séance depuis deux ans. La veille, il avait fini en nette baisse de 1,78%.

Les investisseurs tentaient de retrouver leurs esprits, malgré le contexte tendu qui a plongé les places mondiales dans le rouge au cours des dernières séances.

La Banque centrale américaine a relevé mercredi ses taux d'intérêt directeurs d'un quart de point et ne compte plus le faire que deux fois l'an prochain, car elle a abaissé ses anticipations de croissance et d'inflation pour 2019, mais cette position est jugée plus sévère que prévu, compte tenu du contexte économique.

"La Banque centrale américaine a reconnu que l'inflation et la croissance devraient être plus faibles l'an prochain mais a quand même prévu un resserrement monétaire", ce qui inquiète les investisseurs, a souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.

"La spéculation au sujet d'une récession de l'économie américaine l'an prochain se renforce, ce qui pèse sur le sentiment des investisseurs", a-t-il ajouté.

Les investisseurs craignent aussi une paralysie de certaines administrations américaines dès samedi, car le président Donald Trump a refusé de signer un compromis budgétaire sur le financement du gouvernement, faute d'avoir obtenu des fonds pour un mur à la frontière avec le Mexique.

Une telle paralysie, en pleine fêtes de fin d'année, "pourrait perturber et affaiblir un peu plus l'économie américaine", ont estimé les analystes du courtier Aurel BGC.

En France, l'Insee a revu à la baisse la croissance au troisième trimestre à 0,3%, la consommation des ménages s'est repliée en novembre et le climat des affaires a "nettement fléchi" en décembre, tombant à son plus bas niveau en deux ans.-

Certaines actions résistaient à baisse, comme les fabricants de puces électroniques STMicroelectronics (+0,94% à 11,79 euros) et Soitec (+1,44% à 49,20 euros).

Colas perdait 0,75% à 133,00 euros, après l'annonce de l'achat des activités de construction routière du péruvien Colnavias Construcciones.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires