En ce moment
 
 

La vente de VOO: le maintien de l'emploi est-il garanti ? Enodia reçoit plus d'explications de la part de Nethys

Les administrateurs d'Enodia et de Nethys ont reçu des explications sur la vente de VOO. Nethys avait de fait signé une offre avec le fonds d’investissement américain, Providence, concernant la vente de VOO. Elle avait organisé cette vente dans la plus grande discrétion en mai dernier. Lors d'un conseil d'administration, organisé hier, Nethys a fourni des garanties sur l'emploi notamment.

Muriel Targnion, la présidente d’Enodia, la maison mère de Nethys, découvre l’information vendredi, comme tout le monde. Elle prend connaissance hier de détails en conseil d’administration. Pourquoi un tel secret autour de cette vente ? "Dans le secteur concurrentiel, c’est le monde des affaires et il y a une confidentialité qui est nécessaire. Ce n'est pas un secret, ni une volonté de cacher, juste une confidentialité pour ne pas faire perdre des millions d’euros à la province et à la commune. Donc ça, le président de Nethys me l’avait expliqué plusieurs fois", nous explique Muriel Targnion.

Le fond d’investissement américain, Providence, deviendrait actionnaire majoritaire de VOO. Les syndicats s’inquiètent de l’avenir des 600 travailleurs du télé distributeur. Ainsi, le maintien de l’emploi est-il garanti ? "Ça a été ma crainte pendant longtemps et on a été rassuré hier par ce qu’on a entendu. (...) On a entendu qui’il y avait un double verrou de l’emploi, du maintien de l’emploi à Liège, du maintien du siège social à Liège et du redéploiement d’une activité économique non concurrentiel à Liège", nous répond la présidente d'Enodia.

Pourtant les communes et la province de Liège sont actionnaires et n’ont pas été informées de cette signature. Percevront-elles quelque chose de cette vente ? "Nous aurons à faire un choix et ça se fera en assemblée donc toutes les communes et la province seront concernées de savoir si on reprend l’argent dans nos communes"

Une autre option serait d'investir dans le redéploiement économique d’autres secteurs environnementaux. La vente devrait être finalisée en octobre et Nethys devra bel et bien obtenir l’accord final d’Enodia.

Vos commentaires