En ce moment
 

Le "spread" entre taux italiens et allemands s'envole, Milan perd près de 3%

Le
Le "spread" entre taux italiens et allemands s'envole, Milan perd près de 3%DAMIEN MEYER

Le "spread", l'écart entre les taux d'emprunt italien et allemand à dix ans, a dépassé mardi en milieu de matinée la barre des 300 points, tandis que la Bourse de Milan perdait près de 3%, témoignant de l'inquiétude concernant la situation politique en Italie.

Le spread, qui tournait autour de 130 points il y a deux semaines et avait clôturé lundi à 235 points, son plus haut niveau depuis novembre 2013, a ouvert mardi au même niveau avant de grimper brusquement peu après 10H10 (8H10 GMT) et d'atteindre les 300 points en moins de 15 minutes. Peu avant 11H00, il se maintenait à 301 points.

Le taux d'emprunt italien à 10 ans se tendait à la même heure à 3,213%, contre 2,684% lundi en clôture et celui à 2 ans s'envolait à 2,240% contre 0,903%.

A la Bourse de Milan, l'indice FTSE Mib de la Bourse de Milan perdait 2,76% à 21.324 points, après avoir chuté jusqu'à 3,3% un peu plus tôt, tiré vers le bas par les valeurs bancaires.

Tous les titres de l'indice phare étaient dans le rouge, avec des plongeons allant jusqu'à 7% pour certaines banques. L'indice All-Share Banks perdait 4,89%.

L'Italie était dans l'attente mardi du gouvernement que doit proposer Carlo Cottarelli, incarnation de l'austérité budgétaire choisi par le président Sergio Mattarella après son véto sur un gouvernement populiste sans garantie de maintien dans l'euro.

M. Cottarelli n'a cependant pratiquement aucune chance d'obtenir la confiance d'un Parlement dominé par les populistes eurosceptiques, et devrait donc expédier les affaires courantes avant des élections en septembre ou octobre.

Vos commentaires