Shire vend son activité d'oncologie à Servier pour 2,4 milliards de dollars

Shire vend son activité d'oncologie à Servier pour 2,4 milliards de dollars
Des flacons de comprimés exposés au laboratoire pharmaceutique français Servier à Gidy, à quelque 100 km au sud de Paris le 1er septembre 2017. Servier vient d'acheter la branche oncologie de l'irlanCHRISTOPHE ARCHAMBAULT
pharmacie

Le laboratoire pharmaceutique irlandais Shire a annoncé lundi la vente de son activité d'oncologie à Servier pour 2,4 milliards de dollars, ce qui va permettre au groupe indépendant français de s'implanter commercialement aux Etats-Unis.

La transaction sera réalisée exclusivement en numéraire et devrait être bouclée dès le deuxième ou le troisième trimestre de cette année, a précisé dans un communiqué le groupe basé à Dublin, qui est très présent sur le marché américain.

Cette activité d'oncologie comprend notamment les produits Oncaspar contre la leucémie lymphoblastique aiguë et Onivyde contre le cancer pancréatique métastatique.

"L'activité d'oncologie a connu une forte croissance et d'importants profits, mais nous avons conclu qu'elle n'était pas essentielle à la stratégie de long terme de Shire", a expliqué le groupe spécialisé dans la lutte contre les maladies rares.

Le groupe irlandais a ajouté que son conseil d'administration allait étudier le possible versement des recettes de cette vente à ses actionnaires sous la forme d'un plan de rachat d'actions, au moment où Shire fait l'objet d'attentions de son concurrent japonais Takeda qui envisage une éventuelle acquisition géante à son égard.

Shire avait lancé en décembre un processus de recherche d'un repreneur pour cette activité d'oncologie jugée non stratégique, prospectant divers acheteurs potentiels aux Etats-Unis, en Europe et au Japon.

L'accord permet à Servier "d'établir une présence commerciale aux Etats-Unis et de renforcer le portefeuille de médicaments commercialisés en oncologie dans les territoires où le groupe est déjà présent", a souligné dans un communiqué l'entreprise française, qui veut devenir un des leaders mondiaux dans le domaine de l'oncologie.

Vos commentaires