En ce moment
 

Voiture électrique: Infineon créé une coentreprise avec le chinois SAIC

Voiture électrique: Infineon créé une coentreprise avec le chinois SAIC
Le tableau de bord d'une voiture électrique exposée dans un salon de l'automobile El Corte Ingles store à Lisbon, le 1er septembre 2017 PATRICIA DE MELO MOREIRA

Le fabricant allemand de semi-conducteurs Infineon a annoncé vendredi la création d'une société commune avec SAIC, le premier groupe automobile chinois, pour produire des modules d'alimentation à destination de la Chine, le premier marché au monde pour la voiture électrique.

La coentreprise dénommée SIAPM (SAIC Infineon Automotive Power Modules), dont le siège est à Shanghai et qui est détenue à 51% par SAIC et à 49% par Infineon, a déjà reçu le feu vert des autorités pour démarrer ses opérations.

L'objectif est de démarrer dans la seconde partie de 2018 la production de modules d'alimentation à base de semi-conducteurs pour livrer des clients fabricant des voitures électriques en Chine. Infineon fournira seul les clients situés en dehors de ce pays.

En 2017, 794.000 voitures disposant de moteurs hybrides ou tout électriques ont été produites en Chine, selon un communiqué d'Infineon, qui se base sur les données de l'Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM).

La tendance devrait s'accélérer: la Chine imposera à partir de 2019 aux constructeurs des quotas de ventes de "voitures propres".

Les analystes d'IHS Markit prévoient ainsi que la production annuelle chinoise de véhicules hybrides rechargeables et tout électriques atteindra 2 millions d'unités d'ici 2020 et jusqu'à 4,3 millions d'ici 2024, soit près de 45% de la demande mondiale prévue à cet horizon, selon Infineon.

Le bavarois poursuit quant à lui son ancrage dans l'industrie automobile de demain, après avoir annoncé lors du salon de l'électronique (CES) de Las Vegas en janvier qu'il allait rejoindre la plate-forme de conduite autonome Apollo du chinois Baidu.

Vos commentaires