Wall Street décolle à l'ouverture avec les comptes de Boeing et Apple

Wall Street décolle à l'ouverture avec les comptes de Boeing et Apple
La Bourse de New York décolle grâce à Boeing et AppleBryan R. Smith

A découvrir

Wall Street a démarré en hausse mercredi, profitant d'un bond des géants de la cote Apple et Boeing après leurs résultats trimestriels, les marchés surveillant également des négociations entre Pékin et Washington et l'issue d'une réunion de la Fed.

Vers 15H10 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,96% à 24.816,97 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 0,62% à 7.071,71 points.

L'indice élargi S&P 500 gagnait 0,38% à 2.650,08 points.

La veille, la place new-yorkaise avait terminé en ordre dispersé, affaiblie par des résultats d'entreprises mitigés et une certaine fébrilité avant la publication des comptes du fabricant de l'iPhone: le Dow Jones avait grignoté 0,21% et le Nasdaq avait perdu 0,81%.

Tous deux membres de l'indice vedette Dow Jones, les multinationales Boeing et Apple bondissaient respectivement de 6,33% et 4,00% dans les premiers échanges de Wall Street.

Boeing a publié "des résultats trimestriels et des prévisions clairs et solides" tandis que Apple a fait part de comptes "meilleurs que craint" a résumé Patrick O'Hare de Briefing.

L'avionneur table notamment sur des livraisons record d'avions civils en 2019 et le fabricant de l'iPhone a affiché un bénéfice quasi-stable marqué par une progression de son offre de services qui a un peu compensé la dégringolade de ses ventes de téléphones.

Parmi les autres résultats du jour, McDonald's prenait 2,67% en raison d'un doublement de son bénéfice trimestriel, AT&T lâchait 5,18% après un plongeon de son bénéfice, et Amgen reculait de 4,82% en raison d'objectifs prudents pour 2019.

Le groupe chinois Alibaba, coté à Wall Street, a quant à lui présenté un bénéfice en hausse de 37% tiré par la croissance de l'informatique dématérialisée. Son titre progressait de 3,83%.

Facebook gagnait 1,49%. Après une année cauchemardesque marquée par un flot quasi-ininterrompu de polémiques, le réseau social va tenter de redonner confiance aux usagers et aux investisseurs en publiant ses résultats annuels après la clôture.

La plus grosses entreprise américaine en terme de capitalisation boursière Microsoft (+1,72%), et le constructeur automobile Tesla (+0,64%) en feront de même à l'issue de la séance.

Les investisseurs scrutaient par ailleurs deux événements majeurs mercredi, le démarrage à la Maison Blanche de délicates négociations entre des délégations chinoise et américaine sur le front du commerce, et l'issue d'une réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed) où aucune hausse de taux n'est toutefois attendue.

Un communiqué de la Fed sera publié à 19H00 GMT peu avant la tenue d'une conférence de presse par le président Jerome Powell. Sa communication, qui a parfois dérouté les investisseurs et fait tanguer les indices de Wall Street, sera particulièrement surveillée.

Au rang des indicateurs économiques, le secteur privé a continué d'embaucher fortement en janvier, dépassant les attentes des analystes, selon les données de l'enquête d'ADP.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans évoluait à 2,723% contre 2,710% mardi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,043%, contre 3,040% la veille.

  1. Nasdaq

Vos commentaires