En ce moment
 

Wall Street ouvre en légère hausse en attendant un compte-rendu de la Fed

Wall Street ouvre en légère hausse en attendant un compte-rendu de la Fed
La Bourse de Wall Street en légère hausse. Vue prise le 13 février 2019Johannes EISELE

A découvrir

Wall Street montait légèrement à l'ouverture mercredi, prudente en attendant le compte-rendu d'une réunion de la Banque centrale américaine et des informations sur les négociations sino-américaines.

Vers 15H25 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, s'appréciait de 0,05%, à 25.903,28 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 0,22%, à 7.503,06 points.

L'indice élargi S&P 500 prenait 0,06%, à 2.781,38 points.

La Bourse de New York avait déjà fini en petite hausse mardi, s'accrochant à l'espoir d'une avancée rapide des discussions commerciales entre responsables américains et chinois, entrées mardi dans une nouvelle phase à Washington: le Dow Jones avait gagné 0,03% et le Nasdaq 0,19%.

Mercredi, "l'excitation du jour tourne autour de la diffusion des minutes de la réunion (du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale) qui s'est tenue en janvier", a souligné Paul Donovan d'UBS.

La Fed avait alors laissé les taux d'intérêt inchangés et promis explicitement qu'elle serait "patiente" pour de futures hausses de taux.

L'institution "faisait très attention, en début d'année, à relayer un message convergent mais on a observé plus récemment une certaine diversité d'opinions", a relevé M. Donovan.

Le président de la Fed de New York John Williams a par exemple "suggéré mardi qu'il faudrait vraiment une modification des prévisions de croissance ou d'inflation pour déclencher une nouvelle hausse de taux", a relevé le spécialiste.

Les acteurs du marché sont en tout cas à l'affût de tout élément justifiant la position plus prudente de la Fed et de tout détail sur la normalisation du bilan d'actifs que la banque centrale détient.

La question des négociations commerciales restait aussi au centre de l'attention alors que le président américain a réaffirmé que l'échéance du 1er mars, au-delà de laquelle les Etats-Unis menacent d'infliger des surtaxes si aucun accord n'a été trouvé, n'était "pas une date magique".

- Nouveau départ chez Tesla -

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans montait à 2,649% contre 2,634% mardi à la clôture, et celui sur la dette à 30 ans à 3,005%, contre 2,978% la veille.

Parmi les résultats du jour, la chaîne de pharmacies CVS plongeait de 7,51% après avoir fait part d'un chiffre d'affaires trimestriel et surtout de prévisions pour 2019 inférieurs aux attentes.

Gannett, l'éditeur du quotidien américain USA Today et de nombreux autres journaux locaux, reculait de 3,64% après avoir dévoilé des résultats en-dessous des prévisions des analystes. Le groupe a réitéré son ambition de tirer la majeure partie de ses revenus de la publicité en ligne.

La société de prêts entre particuliers Lending Club baissait de 6,09% après des prévisions décevantes pour l'année en cours.

La compagnie aérienne Southwest Airlines chutait de 5,72%. Dans un communiqué, le directeur des opérations a indiqué avoir ouvert une enquête après un nombre inhabituellement élevé de problèmes de maintenance des appareils sur certains sites au moment où le groupe négocie un nouvel accord avec le syndicat représentant les mécaniciens.

Le fabricant de voitures électriques Tesla cédait 0,21% alors que le groupe a annoncé le départ, deux mois seulement après son arrivée, du directeur juridique.

Le géant israélien des médicaments génériques Teva, coté à Wall Street, perdait 2,52% après avoir annoncé la conclusion d'un accord avec la Commission fédérale du commerce (FTC) américaine soldant toutes les poursuites entre les deux parties. La FTC reprochait à Teva des accords passés avec des concurrents freinant la mise sur le marché de génériques moins chers.

  1. Nasdaq

Vos commentaires