Surveillant les taux, Wall Street monte prudemment

Surveillant les taux, Wall Street monte prudemment
Trader au New York Stock Exchange le 14 mai 2018 à New York Yana Paskova

La Bourse de New York progressait légèrement peu après l'ouverture mercredi dans le sillage d'indicateurs américains en demi-teinte et des résultats meilleurs que prévu de la chaîne de magasins Macy's, dans un marché toujours sensible à la hausse des taux.

Vers 14H10 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,13% à 24.738,00 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,35%, à 7.377,62 points.

L'indice élargi S&P 500 montait de 0,23%, à 2.717,66 points.

Wall Street avait fléchi mardi, les investisseurs faisant preuve de fébrilité devant la montée des taux d'emprunt de la dette des Etats-Unis sur le marché obligataire: le Dow Jones avait reculé de 0,78% et le Nasdaq de 0,81%.

"L'attention du marché reste (en début de séance mercredi) sur les taux des bons du Trésor et le dollar", estiment les analystes de Charles Schwab.

Le taux de rendement sur les bons du Trésor à 10 ans, la dette la plus surveillée par les marchés, se détendait un peu mercredi après avoir grimpé mardi jusqu'à 3,09%, son plus haut niveau depuis juillet 2011, en évoluant à 3,075%.

Le taux de rendement sur les bons du Trésor à 30 ans s'élevait lui à 3,196% contre 3,201% la veille à la clôture.

La remontée récente des taux a fortement participé au renforcement du dollar sur le marché des changes.

De quoi laisser sur leurs gardes les investisseurs, qui ont depuis la crise financière largement profité des taux maintenus par la banque centrale américaine à un niveau très bas pour emprunter allègrement et craignent qu'une hausse trop prononcée du billet vert n'affecte les exportations américaines.

Les indicateurs du jour étaient eux mitigés, entre une progression un peu plus forte qu'attendu de la production industrielle aux Etats-Unis en avril et une baisse des mises en chantier de logements aux Etats-Unis ce même mois.

- Buffett aide Teva et Monsanto -

Les investisseurs surveillaient par ailleurs les négociations des Etats-Unis sur la scène mondiale, qu'il s'agisse des relations commerciales avec la Chine ou du traité de libre-échange Aléna avec le Mexique et le Canada.

Les résultats meilleurs que prévu de la chaîne de grands magasins Macy's, signal positif sur la consommation des Américains, apportaient du soutien, son titre montant de 5,98%.

Le spécialiste des produits pharmaceutiques et de beauté Johnson & Johnson montait de 0,26%. A l'occasion d'une journée de présentation aux analystes, le groupe a mis en avant le renouvellement de toute sa gamme de produits pour bébés, dont les ventes reculent depuis plusieurs années.

Starbucks, qui a fait part de son intention de tripler son chiffre d'affaires en Chine d'ici 2022, montait de 1,07%.

Le fabricant israélien de médicaments génériques Teva (+3,65%) et le spécialiste des semences et désherbants Monsanto (+0,09%) profitaient de l'intérêt de Berkshire Hathaway, qui dans un rapport trimestriel a annoncé avoir augmenté ses parts dans ces compagnies.

La holding de l'homme d'affaires Warren Buffett a aussi confirmé dans ce document être devenue le 2e actionnaire du géant de l'informatique Apple (+0,43%).

Vos commentaires