En ce moment
 

Wall Street, soutenue par les résultats de banques, ouvre en hausse

Wall Street, soutenue par les résultats de banques, ouvre en hausse
Wall Street ouvre en hausse, profitant des résultats financiers bien accueillis des banques américaines Goldman Sachs et Bank of America ainsi que d'autres comptes trimestriels d'entreprisesBryan R. Smith

A découvrir

Wall Street a ouvert en hausse mercredi, profitant des résultats financiers bien accueillis des banques américaines Goldman Sachs et Bank of America ainsi que d'autres entreprises.

Vers 15H25 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,63%, à 24.216,93 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 0,48%, à 7.057,37 points.

L'indice élargi S&P 500 prenait 0,41%, à 2.620,94 points.

La Bourse de New York avait déjà avancé mardi, rassurée par des mesures chinoises en faveur de la croissance et par un bond de Netflix, malgré des résultats d'entreprises américaines contrastés et un rejet de l'accord sur le Brexit par les députés britanniques: le Dow Jones avait gagné 0,65% et le Nasdaq 1,71%.

"Les résultats du secteur bancaire sont meilleurs qu'anticipé", ont commenté les analystes de la maison de courtage Charles Schwab.

Bank of America a annoncé mercredi avoir plus que triplé son bénéfice au quatrième trimestre 2018, tirant profit de la confiance des ménages américains dans la bonne santé de l'économie. Son titre prenait 6,29%.

Goldman Sachs a renoué pour sa part avec les bénéfices pour le même trimestre, marqué par une hausse surprises des recettes générées par les traders. Le titre gagnait 6,06%, bien que la banque se prépare à une amende liée au scandale malaisien 1MDB.

Egalement parmi les résultats du jour, la banque BNY Mellon gagnait 1,74% après la publication d'un bénéfice supérieur aux attentes, le gestionnaire d'actifs Blackrock prenait 4,71% malgré des résultats en-dessous des anticipations mais un dividende en hausse, et United Continental avançait de 7,08% après que sa filiale United Airlines a dévoilé des chiffres meilleurs que prévu.

Les investisseurs s'attardaient peu en revanche mercredi sur le rejet massif de l'accord sur le Brexit du Parlement britannique la veille, qui ouvre à nouveau une période d'incertitude en Europe, et ce à quelques heures du vote d'une motion de censure contre la Première ministre, Theresa May, déposée par le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans avançait à 2,734%, contre 2,711% mardi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,078%, contre 3,073% la veille.

Parmi les autres valeurs en vue mercredi, Ford (-2,36%), en pleine restructuration, a refroidi mercredi les marchés en disant s'attendre à une perte nette trimestrielle de 112 millions de dollars due à des déconvenues en Chine et en Europe, au lendemain de l'annonce d'une alliance "mondiale" avec Volkswagen.

Snap plongeait de 9,25% après l'annonce du départ du directeur financier du réseau social, Tim Stone, le deuxième à quitter ce poste depuis un an.

  1. Nasdaq

Vos commentaires