En ce moment
 

Attentat déjoué aux Pays-Bas: la deuxième plus grande foire du pays ciblée?

Attentat déjoué aux Pays-Bas: la deuxième plus grande foire du pays ciblée?

Un attentat terroriste d'une grande ampleur a été déjoué aux Pays-Bas. 7 hommes ont été arrêtés après plusieurs perquisitions. L'aboutissement d'une enquête de plusieurs mois.

Sur ces images (voir ci-dessous), l’arrestation d’un homme a bord d’une camionnette. Nous sommes ici à Weert, à quelques kilomètres de la frontière belge. Les policiers sont armés et en nombre. Tout va très vite.

Au même moment, à Huissen, une habitante filme l’intervention chez l’un de ses voisins. Par la fenêtre, on aperçoit un sniper en position.

Là encore les unités spéciales envahissent les lieux. A une dizaine de kilomètre, trois autres perquisitions à Arnhem et 2 à Rotterdam.

Au total, 7 perquisitions et 400 personnes déployées.

"La cellule planifiait une attaque lors d'un grand événement aux Pays-Bas et voulait faire de nombreuses victimes", a communiqué le parquet.

Au moment de leur arrestation, les 7 individus sont en possession d’armes à feu. A la recherche de grenades, de ceintures d’explosifs et de matières premières pour fabriquer des bombes.

La police enquête sur cette cellule depuis plusieurs mois. Elle gravite autour de cet homme : Hardi N., 34 ans, d’origine irakienne. Déjà condamné par le passé pour avoir tenté de se rendre en Syrie.

Dans le dernier rapport de l’organe de coordination de la menace aux Pays-Bas, publié il y a deux jours, le niveau est toujours évalué à 4 sur une échelle de 5. Le risque est donc plus que jamais présent.


La deuxième plus grande foire du pays ciblée?

"Nous sommes intervenus maintenant, car la planification de l'attentat était à un stade très avancé. La menace était extrêmement grave", a indique le parquet.

La cible de la cellule n’est pas communiquée. Mais des éléments sont troublants. Une partie de l’opération se déroule à Weert. Or c’est ici que commence ce soir la deuxième plus grande foire du pays.

130 attractions réparties en 7 lieux différents. Voilà peut-être ce qui a poussé les unités spéciales à agir immédiatement.

Vos commentaires