En ce moment
 

Brexit - Bruxelles doit faire évoluer sa position, tout comme Londres l'a fait

(Belga) L'UE doit à présent faire preuve de flexibilité dans les négociations sur le Brexit, tout comme le Royaume-Uni l'a fait, estime la Première ministre britannique Theresa May dans une opinion publiée dans le journal allemand Die Welt mercredi.

"Afin de parvenir à une conclusion réussie, l'UE doit procéder de la même façon que le Royaume-Uni qui a fait évoluer sa position", écrit Mme May mercredi dans Die Welt. Elle y décrit aussi le point de vue de son gouvernement sur le commerce après la sortie de son pays de l'UE et sur la question de la frontière avec l'Irlande, alors qu'elle se prépare à un sommet informel sur la question à Salzburg. La réunion est perçue comme cruciale, alors que Londres et Bruxelles doivent dessiner dans les détails le Brexit d'ici la fin du mois de mars, pour éviter que le Royaume-Uni ne claque la porte sans accord. "Avec de la bonne volonté et de la détermination des deux côtés, nous pouvons éviter une sortie désordonnée et trouver de nouvelles façons de travailler ensemble", assure la Première ministre. "Dans ou hors de l'UE, nous faisons toujours partie de la famille des nations européennes et nous devons rester de bons amis qui soutiennent mutuellement la sécurité et la prospérité des autres". La majeure partie de l'opinion publiée est dédiée à la question irlandaise, parce que l'Irlande du Nord quitterait l'UE avec la Grande-Bretagne, faisant craindre pour de nouvelles tensions sur l'île. Mme May propose de garder les frontières ouvertes, à l'aide de la technologie pour suivre les biens qui traversent la frontière et faire en sorte que les règles commerciales sont observées. Mais l'UE a refusé cette suggestion, s'interrogeant sur sa faisabilité. Bruxelles a mis sur la table des propositions pour que les frontières commerciales comprennent l'Irlande du Nord, mais celà créerait alors une frontière au sein du Royaume-Uni, ce qui est impensable pour Londres. (Belga)

Vos commentaires