En ce moment
 
 

Ce cultivateur de poivrons en Andalousie a trouvé un moyen d'éviter l'usage des pesticides sous sa serre (vidéo)

Ce cultivateur de poivrons en Andalousie a trouvé un moyen d'éviter l'usage des pesticides sous sa serre
©RTL INFO

En Andalousie, région connue pour ses cultures intensives sous serre et pleines de pesticides, des agriculteurs ont, depuis quelques années, changé de méthode. Ils utilisent des insectes pour protéger leurs plants.

Ils travaillent jour et nuit pour Antonio Zanora mais ses employés sont invisibles à l'œil nu : de microscopiques insectes chargés de dévorer les plastiques menaçant ses poivrons.

Depuis plus de 10 ans, l'agriculteur n'enfile plus sa combinaison pour répandre des insecticides mais accroche aux plantes des petits sachets d'acariens.

"Les insectes travaillent en permanence. Vous les lâchez et ils travaillent toute la journée, toute la semaine, tout le mois, explique Antonio Zanora, cultivateur de poivrons. Il y a une espèce de symbiose entre la plante et les insectes, ce qui fait que la plante produit de plus en plus, elle va mieux et se trouve plus saine, comme son environnement."

Sous l'étincelante mosaïque de plastique blanc visible depuis l'espace et bordant la Méditerranée, poussent toute l'année tomates, courgettes, poivrons et aubergines. Véritable potager de l'Europe, 2 millions et demi de tonnes ont été exportés l'an dernier. Cette nouvelle manière de cultiver aiguise les appétits.

"L'objectifs de produire 100.000 milliards d'insectes pour pouvoir fournir ces marchés et arriver en un an à un chiffre d'affaires de plus de 10 millions d'euros", ajoute Maria José Pardo, directrice générale de Bioline.

Seulement 2 hectares sont cultivés de manière écologique sur les 30.000 hectares de culture sous serre que compte l'Andalousie, symbole d'une agriculture industrielle de plus en plus décriée

Vos commentaires