En ce moment
 
 

Coronavirus en Suède, le pays sans confinement: beaucoup moins de décès qu'en Belgique, épidémie sous contrôle selon les autorités

Coronavirus en Suède, le pays sans confinement: beaucoup moins de décès qu'en Belgique, épidémie sous contrôle selon les autorités
 
CORONAVIRUS
 

C'est une habitude. Les pays scandinaves font souvent mieux que les autres. En matière sociale, environnementale, éducative, ils sont souvent cités en exemple partout dans le monde. Et il semble bien que ce soit pareil avec la gestion de l'épidémie de coronavirus, en tout cas pour le moment. La Suède a été l'un des rares pays à ne pas ordonner un confinement de sa population, faisant simplement appel à la responsabilité de sa population dans le respect de règles d'hygiène, de distance entre les individus et de limitation des déplacements. Seuls les rassemblements de 50 personnes sont prohibés ainsi que les visites dans les maisons de repos. Par ailleurs, les personnes les plus vulnérables sont également invitées à rester chez elles. Mais pas de fermeture d'école, de bars et de restaurants (avec toutefois un nombre de places qui a été restreint et l'interdiction de service au comptoir pour limiter les queues), pas de masques dans les transports en commun, pas d'interdiction d'accueillir chez soi sa famille.

J'espère que nous pourrons passer à travers cela sans que trop de personnes aient à mourir

"Dans les rues de Stockholm, les parents tiennent la main de leurs enfants sur le chemin de l’école, les bus sont remplis de passagers, rares sont ceux qui portent des masques. Dans les parcs, les adolescents se prennent en photo sous les cerisiers en fleurs, les terrasses sont remplies comme si de rien n’était", observe un journaliste de RTL France.

"Je suis inquiète pour l’avenir, nous n’avons pas de médicaments contre ce virus, mais j'essaie d'écouter les autorités, de faire ce qu'elles disent de faire. J'espère que nous pourrons passer à travers cela sans que trop de personnes aient à mourir", confiait il y a quelques jours Mayan, une enseignante de 62 ans alors qu'elle buvait un verre au soleil à la terrasse d'un café.

Beaucoup moins de décès qu'en Belgique pour une population de taille à peu près similaire

En Italie, pays européen le plus durement touché, la presse donne régulièrement des nouvelles de Suède. C'est que tout le monde veut savoir si ce pays, à contre-courant des autres, va plonger ou pas dans la catastrophe. Mais les semaines passent et il y a quelques jours, le gouvernement a déclaré que l'épidémie était désormais sous contrôle. Le bilan actuel est de 2.769 décès pour 10,23 millions d'habitants. Soit beaucoup moins qu'en Belgique où le dernier rapport de l'institut de santé publique établissait le nombre de morts à 7924 pour une population de 11,46 millions d'habitants. La façon de compter est-elle différente ? En tout cas, la Suède enregistre bien les décès dans les maisons de repos dont le nombre représente un tiers du total.

> CORONAVIRUS EN BELGIQUE: les dernières infos

Pour combattre le coronavirus, l’Agence Suédoise de Santé Publique, indépendante du pouvoir politique, table sur la confiance de sa population et son civisme. Conseiller aux personnes de ne pas faire de déplacement inutile et de maintenir ses distances semble suffire. Est-ce cela qui explique une épidémie limitée, une différence culturelle, un sens de la responsabilité sociale plus aigu ? Peut-être. Nos collègues de RTL France note également qu'une majorité de Suédois vit seul, ce qui restreint la propagation du virus qui se déroule souvent dans le cercle familial. Les quartiers urbains où vivent les communautés immigrées aux habitudes sociales différentes concentrent environ 40% des cas de contamination: "Ici, nous avons beaucoup de travailleurs, qui sont infirmiers, s’occupent des personnes âgées, sont conducteurs de métro, ils ne peuvent pas rester à la maison. En Suède, la majorité des foyers sont composés de personnes qui vivent seules, mais ici des générations entières se côtoient dans des appartements surpeuplés sans possibilité d’être en quarantaine", souligne Anders Österberg, député au parlement suédois qui dans un de ces quartiers.

À noter que l'absence de mesures de confinement ne fait pas l'unanimité. Récemment, 2 000 scientifiques suédois demandait la mise en place de normes plus strictes, comme la fermeture de l'horeca.


Et dans les autres pays scandinaves ?

Les chiffres de mortalité sont encore beaucoup plus faibles qu'en Suède.

Finlande: 230 décès pour 5,52 millions d'habitants
Norvège: 214 décès pour 5,37 millions d'habitants
Danemark: 493 décès pour 5,89 millions d'habitants


 

 




 

Vos commentaires