En ce moment
 

Des eurodéputés refusent une transparence accrue sur leur indemnité de frais généraux

(Belga) Le bureau du Parlement européen a rejeté lundi soir une proposition visant à rendre plus transparente l'indemnité de plus de 4.300 euros que chaque eurodéputé perçoit par mois en plus de sa rémunération pour faire face à ses dépenses de mandat.

Cette indemnité est une somme forfaitaire destinée à couvrir les dépenses de fonctionnement du député et celles de ses assistants accrédités et locaux (frais téléphoniques, matériel de bureau, location de bureaux, etc.) La façon dont elle est dépensée ne fait actuellement l'objet d'aucun contrôle, alors que nombre d'eurodéputés n'ont pas de bureau dans leur pays. Il y a un an, le président du parlement Antonio Tajani avait lancé un groupe de travail pour réviser la liste des dépenses imputables sur cette indemnité. Mais lundi soir, le bureau du Parlement européen, organe de gestion de l'institution, a rejeté une majorité des propositions formulées, rapporte Politico. Les eurodéputés ne sont ainsi toujours pas tenus de publier un aperçu de leurs dépenses, tandis que le remboursement des sommes non dépensées et le contrôle par un comptable restent largement tributaires de la bonne volonté de l'élu. Seule la proposition de verser l'indemnité sur un compte séparé a été adoptée, mais sans faire l'objet d'un contrôle. Pour l'eurodéputé belge Bart Staes (Groen), ce sont les conservateurs du PPE et les socialistes qui ont rejeté des propositions plus poussées, alors que plusieurs résolutions du Parlement européen réclament un règlement plus strict. "C'est stupéfiant, inacceptable et très dommageable pour la confiance des citoyens dans le Parlement européen", a commenté M. Staes. (Belga)

Vos commentaires